Bissonnette lorgne de nouveau la mairie d'Abercorn

L'ancien maire d'Abercorn, Jean-Charles Bissonnette, tente de nouveau... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'ancien maire d'Abercorn, Jean-Charles Bissonnette, tente de nouveau sa chance à la mairie.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Abercorn) Jean-Charles Bissonnette veut reprendre du service à la mairie d'Abercorn. L'ancien maire est en lice avec Jean-Jacques Rouet pour succéder à Robert Nadeau qui a démissionné avant les Fêtes. L'élection aura lieu le 28 février.

Défait en novembre 2013 par M. Nadeau, M. Bissonnette dit avoir gardé le goût du service public. «La politique, j'aime ça. Rencontrer les gens, travailler pour eux. Au municipal, on ne fait pas ça pour l'argent. On le fait parce qu'on veut aider, parce qu'on aime ça», a-t-il expliqué hier.

Deux éléments motivent son retour en politique: servir ses concitoyens et resserrer les dépenses. Le candidat Bissonnette estime que la municipalité a mal géré certains projets. Il cite des travaux de voirie et d'infrastructures sur une partie de la rue Charpentier. «Ç'a coûté pas mal cher», a-t-il dit sans donner de détails.

S'il est élu, M. Bissonnette promet d'adopter «la bonne vieille méthode de ne pas dépenser de l'argent que l'on n'a pas». «On peut emprunter de l'argent pour des travaux qu'on doit faire, mais il faut avoir des priorités.»

M. Bissonnette, 67 ans, cumule une longue expérience au conseil d'Abercorn. Il a été élu conseiller en 1984, puis est devenu maire en 2003.

Son adversaire compte également de l'expérience en politique municipale. M. Rouet a été conseiller municipal de 2009 à 2013. Il est revenu à la table du conseil à la faveur d'une élection partielle en 2014.

Comme il l'avait annoncé il y a deux semaines, M. Rouet, 72 ans, a remis sa démission en tant que conseiller du siège numéro 5 pour briguer la mairie. Sa démission a été officiellement annoncée lundi soir.

Outre un maire, les électeurs d'Abercorn devront aussi élire un conseiller au siège numéro 1. Deux candidats s'affrontent: Alain Sylvestre et Réal Trudeau.

Les deux hommes tentent de remplacer Monique Lapointe, qui a quitté le conseil à l'automne.

Deux cent cinquante-cinq électeurs figurent sur la liste électorale, a indiqué lundi Paul McKeogh, directeur général de la municipalité.

Le vote par anticipation aura lieu le dimanche 21 février. Le bureau de vote sera à l'hôtel de ville.

M. McKeogh, qui agit à titre de président des élections, ne sait pas quand le scrutin sera organisé pour pourvoir le poste de conseiller numéro 5. Il dispose de 30 jours pour cibler une date. L'élection doit avoir lieu dans les cinq mois suivant la démission d'un élu. Le scrutin aura lieu le plus tôt possible, a laissé entendre le fonctionnaire. «Les prochaines élections générales seront en novembre 2017. On veut que le conseil soit au complet le plus rapidement possible», a-t-il dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer