Mont Sutton trouve preneurs

L'actuel directeur général de Mont Sutton, Jean-Michel Ryan,... (photo fournie par Mont Sutton)

Agrandir

L'actuel directeur général de Mont Sutton, Jean-Michel Ryan, est l'un des trois investisseurs intéressés à acquérir la station de ski.

photo fournie par Mont Sutton

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Sutton) Un groupe d'investisseurs locaux a conclu une entente avec la famille Boulanger pour acquérir Mont Sutton. À la tête de ce groupe: Jean-Michel Ryan, l'actuel directeur général de la station de ski.

«On a la volonté très ferme de poursuivre le travail entrepris par la famille Boulanger. On veut consolider les opérations et développer la destination. J'en suis à ma 10e saison comme directeur général de la station. J'y ai pris racine», a déclaré mercredi M. Ryan, en entrevue avec La Voix de l'Est.

Ce dernier a pour partenaires dans cette transaction, dont les détails demeurent confidentiels, Sylvain Gervais des Entreprises Larry ainsi que Pierre Chesnay, ex-membre de la haute direction d'Uni-Sélect. «Ce sont des membres de longue date, des gens qui ont des propriétés à Sutton: des amoureux de la place qui connaissent très bien la station», précise Jean-Michel Ryan, qui fait également office de porte-parole du groupe.

Selon lui, cela fait plusieurs mois qu'il planche avec ses associés sur ce projet d'acquisition, qui inclut les actifs de la station de ski et une portion de terre dont la superficie n'est pas précisée. La famille Boulanger détient environ 60 % des actions, mais Ski Sutton Inc. compte une centaine d'actionnaires au total. Ceux-ci seront appelés à se prononcer sur la proposition à l'occasion d'une assemblée des actionnaires, prévue en mars. La transaction est sujette à certaines conditions de clôture, dont le vote favorable d'une majorité des actionnaires minoritaires.

«On souhaite que ça soit une formalité. On suit le processus réglementaire. On espère que ça va se conclure positivement avec l'aval des actionnaires», dit Jean-Michel Ryan.

Plan de développement

Mais, déjà, le président du conseil d'administration de Ski Sutton, Benoit Boulanger, s'est déclaré satisfait de l'entente. «Il s'agit d'une offre respectueuse pour la communauté, les employés, les actionnaires et la clientèle du Mont Sutton, qui pourront profiter d'un nouvel élan de développement, tout en ayant à sa tête des individus qui ont à coeur de préserver les qualités distinctives de la station, un élément que nous considérons essentiel», a-t-il affirmé par voie de communiqué.

Ce n'est pas la première fois que Mont Sutton est au coeur de négociations pour la vente des actifs de la station de ski. Des procédures judiciaires ont par ailleurs été entreprises en octobre dernier par deux résidants de Sutton, Alex et Louis Beauregard (lire encadré), qui souhaitaient aussi acquérir la station, mais dont la transaction a avorté. Cette fois-ci, il semble que le projet puisse se concrétiser. «On a travaillé de près avec les Boulanger pour leur livrer une transaction finale», fait valoir Jean-Michel Ryan.

Lui et ses partenaires ont en outre développé un plan d'investissements pour les quatre prochaines années. Ce plan sera chiffré lors de la conclusion de la transaction, affirme M. Ryan, mais il s'articulera autour de l'amélioration du système d'enneigement, afin notamment d'être en mesure d'ouvrir la station plus tôt en début de saison, l'entretien des pistes ainsi que l'amélioration du chalet principal et du service de restauration.

Réaction positive

L'annonce de cette entente pour l'acquisition des actifs de Mont Sutton a été très bien accueillie. «Nous sommes heureux de constater qu'une relève prend place au Mont Sutton et qu'elle pourra ainsi assurer la pérennité de cette station dans les Cantons-de-l'Est, la deuxième région en importance de l'industrie du ski au Québec en terme d'achalandage. L'équipe, avec Jean-Michel Ryan, saura assurer le développement futur de la station», a réagi Yves Juneau, président-directeur général de l'Association des stations de ski du Québec.

Même enthousiasme du côté de Tourisme Cantons-de-l'Est. «Nous nous réjouissons que cette étape soit franchie et que ce soit des investisseurs québécois avec des racines suttonnaises, dont Jean-Michel Ryan, président actuel du conseil d'administration de Tourisme Cantons-de-l'Est, qui s'installent aux commandes de cette magnifique montagne», a déclaré l'organisme par voie de communiqué.

Mont Sutton pourrait bien changer de mains. Un groupe d'investisseurs locaux a conclu une entente pour acquérir la station de ski. Les actionnaires de Ski Sutton Inc. se prononceront sur cette proposition en mars.

Un groupe d'investisseurs locaux a conclu une... (photo fournie par Mont Sutton) - image 2.0

Agrandir

photo fournie par Mont Sutton

Partenariat avec Conservation de la nature Canada

Particularité de la transaction projetée au Mont Sutton: le groupe d'investisseurs souhaitant acheter les actifs de la station de ski a développé un partenariat avec Conservation de la nature Canada (CNC) afin de lui permettre d'acquérir une partie des terrains du Dos d'orignal pour consolider le secteur Sutton de la réserve naturelle des Montagnes-Vertes.

«On croit vraiment à l'ADN de la place. On se positionne comme une destination nature et culture. (...) Ce partenariat est une super belle opportunité pour continuer à positionner la station dans ce cadre-là. Ça va permettre de protéger la façade de la montagne du développement. Ça donne une indication claire de notre positionnement, comme acquéreur de la station, pour le développement futur», a affirmé Jean-Michel Ryan.

«Grâce à de généreux donateurs, CNC a déjà réussi avec succès à amasser plus de 2 millions$. Il ne reste plus que 200 000 $ à financer d'ici le mois de mars pour faciliter l'acquisition de cette propriété de plus de trois kilomètres carrés», a déclaré le directeur de CNC au Québec, Joël Bonin, par voie de communiqué, invitant du coup les citoyens intéressés à contribuer à cette acquisition à joindre l'organisme.

Adjacente à la station de ski, la future propriété de CNC demeurera accessible aux randonneurs, grâce au réseau de sentiers entretenus par le Parc d'environnement naturel de Sutton, et permettra d'agrandir la réserve qui s'étend sur 70 km carrés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer