Emploi d'été Canada: une enveloppe de 240 000 $ dans Shefford

Pierre Breton était heureux de présenter la reconduction... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Pierre Breton était heureux de présenter la reconduction du programme Emploi d'été Canada.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Le programme d'Emploi d'été Canada, qui permet d'offrir une aide financière aux organismes et entreprises désirant engager des étudiants en période estivale, est relancé une fois de plus cette année, avec une enveloppe de 240 000$ pour la circonscription de Shefford. Les priorités locales du programme sont maintenant connues.

Les organismes sans but lucratif, les employeurs du secteur public et les entreprises privées employant moins de 50 personnes peuvent déjà postuler pour ce programme. Les priorités (voir encadré) ont été choisies par l'équipe du député libéral Pierre Breton afin de répondre aux réalités et aux besoins du comté. À celles-ci s'ajoutent les priorités canadiennes, qui concernent notamment les organismes venant en aide aux réfugiés syriens.

Les organismes à but non lucratif sont évidemment priorisés par ce programme et peuvent, s'ils sont sélectionnés, recevoir 100% du salaire minimum d'un employé étudiant. «Ce sont eux qui en profitent le plus et c'est normal, souligne M. Breton. Ils n'en ont pas de financement, ou en ont de moins en moins.» Dans le cas des entreprises du domaine public ou privé, il s'agit d'un coup de pouce financier de 50% du salaire minimum.

Emploi d'été Canada permet d'offrir une opportunité d'emploi aux étudiants qui en arrachent en été. Le taux de chômage chez les jeunes est actuellement de plus de 13%, indique le député. Chez ceux qui prévoyaient retourner à l'école l'an dernier, il atteignait 16% en été.

Aller chercher plus

Le député était heureux d'annoncer devant les médias, lundi, que le programme était reconduit à nouveau. L'enveloppe budgétaire demeure la même, à 240 000$. Un montant qu'il espère faire bonifier. «Je publicise ce programme-là de toutes les façons possibles pour le faire valoir sur le territoire, dit-il. Je souhaiterais fortement qu'on puisse en augmenter le financement. On a un budget au mois de mars. Si on a suffisamment de demandes des employeurs, ça me donne la chance de porter ce dossier comme il se doit. Je le fais pour l'ensemble de nos étudiants et des employeurs.»

Du 4 janvier au 26 février, les entreprises peuvent poser leur candidature et, déjà, Pierre Breton et son équipe ont reçu plusieurs appels. «Le comté de Shefford est grand. Granby est la ville centre, bien sûr, mais il y a des demandes importantes à Valcourt, Sainte-Cécile-de-Milton, Racine, Waterloo, Saint-Césaire. J'ai déjà des gens qui s'informent de ce programme-là», mentionne le député

Les emplois doivent être de30 à 40 heures par semaine et durer entre 6 et 16 semaines. L'enveloppe de 240 000$ avait permis de créer 80 emplois dans la région en 2014, souligne M. Breton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer