Coupe dans l'aide aux vignerons: Bonnardel s'insurge

«Je crois que Pierre Paradis devrait sortir sortir... (Alain Dion, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Je crois que Pierre Paradis devrait sortir sortir de sa tanière et aller rassurer les vignerons», lance le député de Granby, François Bonnardel.

Alain Dion, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La réduction d'une importante aide financière jusqu'à tout récemment accordée par Québec aux vignerons fait réagir le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de finances publiques et député de Granby, François Bonnardel. Ce dernier dit craindre pour la pérennité de l'industrie vinicole.

«Ça met en péril la viabilité financière de l'industrie du vin. On ne peut pas changer les règles d'un contrat de cette façon. En rompant leur engagement, Pierre Paradis et Carlos Leitão laissent carrément tomber les vignerons québécois. Le gouvernement se doit de payer ce qu'il doit à ces producteurs et mettre immédiatement un terme à ce préjudice grave», a soutenu François Bonnardel.

Récemment, des vignerons de l'Estrie ont dénoncé le changement apporté à un programme de crédit visant à soutenir la commercialisation des vins québécois. Sans préavis, Québec a réduit le chèque des deux tiers du montant prévu.

Le prix des vins québécois est majoré par la SAQ, et pour inciter les vignerons à offrir leurs produits, le programme remboursait une partie de cette majoration aux producteurs. Les plus gros vendeurs à la SAQ n'ont donc reçu qu'une fraction de ce qu'ils comptaient recevoir.

Proposition

Le député de Granby met une proposition sur la table. Il veut abaisser la majoration imposée par la SAQ sur les vins achetés, qui est de plus de 130 % actuellement, à 70 %, comme ce qui se fait ailleurs au Canada. Pour François Bonnardel, il est primordial que cette majoration ne soit plus si imposante. «Sinon, il faut revenir à l'entente initiale, c'est aberrant», dit-il.

«Ultimement, ce qu'on souhaite, c'est qu'il y ait plus de vins du terroir québécois à la SAQ. Mais pour ça, il faut inciter nos producteurs à produire, à vendre. Il faut que les vignobles aient plus d'argent directement dans leurs poches, sans devoir quêter chaque année des fonds auprès de l'État. Dans les autres provinces canadiennes, la majoration varie entre 60 et 70 %. D'ailleurs, en Ontario, les taxes sur les vins ontariens sont 10 % moins élevées! Pour que nos producteurs puissent véritablement sortir la tête de l'eau et bâtir des plans d'affaires à long terme, il faut casser cette barrière et rendre la vente de tout vin au Québec plus abordable pour eux», a expliqué François Bonnardel.

Le député a ajouté être très rassuré des derniers chiffres véhiculés par la SAQ, selon lesquels 2 millions de bouteilles de vin québécois ont été vendues en 2014-15, une augmentation de 80 % par rapport à l'année précédente.

Les vignobles touchés

Les vignobles pouvaient auparavant toucher un maximum de 300 000 $ en remboursement par année. Avec le changement de règle, ils devront se contenter de 100 000 $.

Le vignoble de l'Orpailleur, à Dunham, s'attendait pour sa part à recevoir 285 000 $. «C'est frustrant et inadmissible. Ça nous envoie un très mauvais signal. C'est comme un désaveu du gouvernement», a déploré le président-directeur général Charles-Henri de Coussergues.

Le domaine du Ridge, à Saint-Armand, souhaitait obtenir 175 000 $, tandis que le domaine Les Brome, à Lac-Brome, espérait 102 000 $.

«Un silence inquiétant»

Le silence du ministre de l'Agriculture Pierre Paradis est «inquiétant», affirme Charles-Henri de Coussergues. «Il n'y a pas de communication avec lui. Il ne répond pas aux appels ni aux courriels, c'est décourageant», affirme-t-il. 

«Je crois que Pierre Paradis devrait sortir de sa tanière et aller rassurer les vignerons. Je l'aime bien, mais là, il doit sortir de son mutisme», lance le député de Granby, François Bonnardel.  

Avec la collaboration de Radio-Canada

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer