Acton Vale: le garage municipal ravagé par un incendie

Le garage municipal d'Acton Vale a été la... (photo fournie par Yoanie St-Pierre)

Agrandir

Le garage municipal d'Acton Vale a été la proie des flammes, lundi soir. Au moment de mettre sous presse, les dommages n'avaient pas été évalués.

photo fournie par Yoanie St-Pierre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Les pompiers d'Acton Vale ont mené un long combat pour éteindre les flammes qui ont ravagé le garage municipal, lundi soir. Plusieurs machineries auraient été épargnées, mais les pertes pourraient tout de même être considérables.

Les sapeurs ont reçu vers 20 h 30 l'appel leur demandant de se rendre dans la rue Labrèque. À leur arrivée, le garage municipal était la proie des flammes. Selon le maire d'Acton Vale, Éric Charbonneau, une dizaine de camions et d'équipements lourds auraient été sortis du vaste bâtiment. «Il resterait un camion dix roues et une pépine à l'intérieur», a-t-il expliqué tard en soirée à La Voix de l'Est, précisant que ces informations étaient embryonnaires.

Le brasier était d'une telle ampleur qu'il était visible à des kilomètres à la ronde selon des commentaires qui circulaient sur Facebook, lundi soir.

Malgré la présence abondante de fumée dans le secteur, l'évacuation des citoyens n'a pas été nécessaire, selon les informations recueillies auprès de certains d'entre eux lundi soir. Ils ont toutefois été plongés dans le noir alors que l'électricité était coupée dans le secteur.

Le maire d'Acton Vale n'était pas en mesure d'évaluer l'étendue des dommages alors que les pompiers combattaient toujours les flammes. «Une partie du garage serait correcte», a-t-il fait savoir.

Le bâtiment construit à la fin des années 1960 abrite également le bureau du contremaître de la voirie et plusieurs équipements utilisés par les employés de la Ville.

Les autorités municipales s'affaireront mardi à trouver d'autres endroits où ils pourront entreposer leur machinerie. «Il faut trouver des bâtiments qui sont disponibles», a dit M. Charbonneau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer