Décès d'une motocycliste à Bolton-Est

Chemin Bolton Pass (Photo thématique)... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Chemin Bolton Pass (Photo thématique)

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Le manque d'expérience, combiné aux conditions climatiques et routières qui n'étaient pas optimales, a contribué à la perte de contrôle du véhicule qui s'est avérée fatale pour Stéphanie Gaulin, une motocycliste de 35 ans, en juin dernier, conclut le coroner.

Le jour fatidique, la victime en était à sa dernière journée de cours de conduite de moto et devait passer son examen à la Société de l'assurance automobile du Québec le lendemain.

Le 28 juin, Stéphanie Gaulin faisait ainsi partie d'un groupe de six motocyclistes. La température était changeante, explique la coroner Chantal Bernier, dans son rapport d'investigation récemment rendu public. La chaussée était mouillée et comportait des accumulations d'eau à certains endroits lors de la perte de contrôle.

Le groupe s'est engagé dans une courbe sur le chemin Bolton Pass (route 243) à Bolton-Est. Des photos prises par les enquêteurs de la Sûreté du Québec témoignent de plusieurs irrégularités importantes au niveau de l'asphalte de la chaussée.

C'est en voulant négocier la courbe que la victime s'est approchée trop près de l'accotement. Stéphanie Gaulin aurait «tenté de ramener sa moto» selon les témoins. Pendant cette manoeuvre, elle a chuté. Elle serait entrée en contact avec sa moto puis le garde-fou.

Si elle était consciente dans les premiers instants suivant la perte de contrôle, son état s'est détérioré au point où les secouristes ne percevaient plus son pouls et elle ne respirait plus. Malgré les manoeuvres de réanimation pratiquées en route vers l'hôpital et même au centre hospitalier, son décès a été constaté plus tard.

À la lumière des informations recueillies par les policiers et les différents témoignages, la coroner Bernier conclut que Mme Gaulin a perdu le contrôle de sa motocyclette à cause de son peu d'expérience dans des conditions routières et climatiques «sous optimales», et qu'il s'agit d'un décès accidentel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer