Feu vert à un immeuble de 10 étages au centre-ville de Granby

Un immeuble de 10 étages pourrait être construit... (illustration fournie par la Ville de Granby)

Agrandir

Un immeuble de 10 étages pourrait être construit au centre-ville de Granby sur le site de l'ancienne usine Hafner.

illustration fournie par la Ville de Granby

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby a donné le feu vert lundi soir à un changement de zonage qui pourrait permettre la construction d'un premier immeuble de 10 étages au centre-ville, soit sur le site de l'ancienne usine Hafner, à l'intersection des rues Racine et Saint-Charles Sud.

«C'est un très, très beau cadeau pour la Ville de Granby et pour les commerçants, à l'aube du projet de revitalisation du centre-ville», a déclaré lundi le maire de Granby, Pascal Bonin, à La Voix de l'Est.

Selon lui, le projet, piloté par l'entreprise Réseau Sélection, spécialisée dans le développement et la gestion de complexes résidentiels pour les retraités, en est un d'ampleur. L'investissement pourrait avoisiner 45 millions$ et permettre la construction de 300 unités de logement en deux phases.

Selon la documentation incluse au sommaire décisionnel transmis aux élus, dont les médias ont obtenu copie, Réseau Sélection projette l'acquisition du terrain, propriété d'Adrian Spoerry, à la condition qu'elle obtienne au préalable toutes les autorisations nécessaires, en particulier pour la construction d'un immeuble de 10 étages. Actuellement, la hauteur maximale des bâtiments pour les zones adjacentes à la rue Principale dans ce secteur varie de quatre à six étages.

Phases

Selon les plans déposés à la Ville, Réseau Sélection, qui compte 30 résidences en activité ou en construction au Canada, projette d'abord de construire un premier immeuble de quatre étages (202 unités de logement), avec des commerces liés aux soins de santé au rez-de-chaussée. Ce long bâtiment en forme de L longerait les rues Racine et Saint-Charles Sud. L'immeuble de 10 étages est prévu dans une deuxième phase et serait aménagé au coeur du bâtiment initial. Ce faisant, une cour intérieure pourrait être aménagée.

Toujours selon les plans fournis à la Ville, la majorité du stationnement du complexe est projetée à l'extérieur (148 cases) plutôt qu'à l'intérieur (environ 26 cases). Aucun échéancier n'a été avancé.

À titre comparatif, l'édifice de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska, rue Principale, a une hauteur de 19,85 mètres, tandis que l'immeuble de 10 étages projeté ferait 29,87 mètres.

Densification

Le maire Bonin croit que Granby est rendu à une étape où «il faut densifier le périmètre urbain». Les terrains de grandes dimensions étant rares, ce projet, qui se déploierait sur un lot de 13 717 mètres carrés (147 649 pieds carrés), ne pourra qu'avoir un impact positif sur l'économie granbyenne, estime-t-il.

Lundi soir, la modification au règlement de zonage a d'ailleurs été acceptée à l'unanimité par les élus. Des «normes d'éloignement pour les parties de bâtiment qui ont plus de quatre étages» et l'assujettissement des bâtiments de plus de quatre étages à un Plan d'intégration et d'implantation architecturale (PIIA) ont toutefois été ajoutées.

Pascal Bonin a déclaré que la Ville et le comité de démolition ont «pris un risque» en quelque sorte en acceptant, en décembre 2013, le démantèlement de l'ancienne usine sans qu'un plan de reconversion du site ait été approuvé au préalable. Il s'agissait alors d'une nouvelle philosophie du comité de démolition. «On voit que le risque a payé», se réjouit le maire.

Sur son site Internet, Réseau Sélection affirme qu'elle aura injecté deux milliards, d'ici 2020, dans la construction de 30 nouveaux complexes immobiliers destinés aux retraités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer