L'actualité régionale en bref

La Popote roulante de Cowansville a été victime... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La Popote roulante de Cowansville a été victime d'un vol de viandes d'une valeur de 500 $. La Sûreté du Québec enquête.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

La Sûreté du Québec en Estrie rapporte un vol de viandes d'une valeur de 500 $ dans les locaux de l'organisme la Popote roulante de Cowansville, au sous-sol de l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus. Le corps de police a été alerté par un citoyen vers 9 h 30 dimanche matin.

«La porte a été forcée et il y a eu introduction par effraction», confirme la porte-parole de la SQ, Aurélie Guindon. Le moment exact du méfait demeure toutefois inconnu. La SQ se garde de dévoiler plus de détails afin de ne pas nuire à l'enquête en cours. Soutenues par des bénévoles à travers la province, les popotes roulantes offrent, à prix abordables, des repas ou des aliments aux personnes en perte d'autonomie ou qui éprouvent des difficultés à se nourrir convenablement. par Jonathan Gagnon

Déficit de 1,5 M$ à la CSDHR

Comme indiqué dans les états financiers déposés lors d'une récente séance publique, la commission scolaire des Hautes-Rivières (CSDHR) a enregistré un déficit de 1 567 679 $ au terme de l'année financière 2014-2015. Les subventions de fonctionnement du ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (144 507 388 $) et les taxes scolaires (33 607 770 $) ont fortement contribué à des revenus de 196 885 537 $. En contrepartie, on fait état de dépenses totalisant 198 453 216 $ - y compris 102 369 514 $ pour les activités d'enseignement et de formation. Malgré ce déficit, des surplus accumulés de 11 931 264 $ garnissent toujours les coffres. La CSDHR chapeaute une cinquantaine d'établissements situés sur le territoire de trois municipalités régionales de comté (MRC), dont Rouville. par Jonathan Gagnon

Nouvelle convention collective à Waterloo 

La Ville de Waterloo et ses employés syndiqués ont ratifié, lundi, une nouvelle convention collective de quatre ans. L'entente, qui s'étalera du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2019, prévoit des hausses salariales annuelles de 2 %, 1,5 %, 1,5 % et 2 %. Démarrées quelques mois avant l'échéance de la convention actuelle, les négociations sont allées bon train. Le document des clauses non salariales a notamment été revu en entier. Cette entente vise 21 postes permanents et 11 postes temporaires, tant du côté des cols bleus que des cols blancs. par Isabel Authier

Meurtre: Patrice Bernard en appel

Un homme reconnu coupable d'homicide au 2e degré en appelle de son verdict. Patrice Bernard avait été condamné, le 11 novembre, à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans pour sa participation au meurtre de son oncle, Alain Bernard, retrouvé mort chez lui à Granby en 1987. Le pourvoi a été officiellement déposé le 17 décembre en Cour d'appel. Un autre homme, Alain Béliveau, avait été trouvé coupable de meurtre prémédité et condamné à la prison à vie en 2013. Lui aussi interjette appel de son verdict. Quant au troisième présumé complice, Anthony Tristan Bernard, il doit subir son procès ce printemps à Sherbrooke. par Pascal Faucher

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer