Réduction des taux de taxation en 2016

Le maire de Shefford, André Pontbriand... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Shefford, André Pontbriand

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Shefford) Adopté cette semaine, le budget 2016 de la municipalité de Shefford prévoit une baisse des taux de taxation pour compenser la hausse de la valeur des résidences.

Le nouveau rôle d'évaluation 2016-2017-2018 à Shefford aura en effet un impact sur l'ensemble des unités de son territoire. Cet ajustement fera en sorte que la valeur foncière des résidences du territoire totalisera désormais 873 300 000$. Elle était de 805 400 000$ en 2015.

La valeur moyenne d'un immeuble résidentiel dans cette municipalité, estimée à 270 500$ en 2015, grimpera à 287 900$ en 2016. Dans ce cas, par exemple, un tel changement se reflètera par une majoration du compte de taxes de 1,3%.

À compter du 1er janvier, le taux de taxation passera donc de 0,71$ par 100$ d'évaluation à 0,69$ pour les immeubles résidentiels, agricoles, de six logements et plus, ainsi que pour les terrains vagues. Le taux lié aux immeubles non résidentiels et industriels diminuera quant à lui de 1,085$ par 100$ à 1,065$.

La compensation pour le service d'enlèvement, de transport et de disposition des matières résiduelles et des matières recyclables sera aussi à la baisse: de 179,78$ en 2015, il passera à 140,50$ en 2016.

Si la compensation pour le service des écocentres demeure fixée à 45$, celle pour le service des vidanges des fosses septiques se trouvera haussée à 89$. Cette année, les citoyens déboursaient 81,94$ pour ce service.

Mentionnons que les citoyens desservis des rues Sylvie, France et Lafrenière devront pour leur part débourser 216,77$ pour l'entretien et 379,24$ pour l'emprunt lié à leur réseau d'aqueduc, ainsi que 304,84$ pour l'entretien et 337,04$ pour l'emprunt pour les égouts.

Baisse nécessaire

Le maire de Shefford, André Pontbriand, rappelle que la diminution de 0,02$ de la taxe générale était nécessaire. «La nouvelle évaluation est très forte. Si on avait gardé 0,71$, les citoyens auraient eu une hausse importante de leur compte. Le comité a travaillé fort; c'est un bon budget.»

D'autres mesures ont été prises pour alléger le fardeau des Sheffordois, ajoute-t-il. Pour compléter le parc des Montagnards, par exemple, le conseil pigera directement dans les redevances pour taxes provenant des promoteurs. «On a plus de 300 000$ dans cette réserve. On y prendra 100 000$ pour ce projet. Les contribuables n'auront pas à débourser pour ça.»

Plan d'immobilisations

Dans son nouveau budget fixé à 8 480 499$, comparativement à 7 867 688$ cette année, le conseil municipal prévoit des dépenses de 1 419 211$ dans son plan d'immobilisations de 2016.

Les principales dépenses toucheront l'asphaltage de rues (353 010$), l'achat de parcs, terrains ou réserve pour des projets (320 496$) et le resurfaçage du réseau routier (357 275$).

En 2017, une somme de 1 790 845$ est prévue pour les immobilisations, tandis que Shefford entend y consacrer un montant de 1 821 735$ en 2018.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer