• La Voix de l'Est > 
  • Actualités 
  • > Vitesse élevée sur la route 241 à Bromont: le MTQ envisage d'installer un radar pédagogique 

Vitesse élevée sur la route 241 à Bromont: le MTQ envisage d'installer un radar pédagogique

Le MTQ pourrait installer un radar pédagogique pour... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Le MTQ pourrait installer un radar pédagogique pour atténuer le problème de vitesse aux abords du CNCB. On voit ici un de ces équipements, lequel a été implanté en août près de l'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille à Granby.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Bien que le ministère des Transports du Québec (MTQ) ne souhaite pas modifier la limite de vitesse près du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), Québec songe à installer un radar pédagogique dans le tronçon problématique de la route 241, a appris La Voix de l'Est.

Depuis des années, le directeur général du CNCB, Nicolas Legault, martèle qu'un drame surviendra si rien n'est fait pour sécuriser le secteur. Le noeud du problème tient au fait que la limite de vitesse passe de 90 km/h à 50 km/h aux abords du site fort achalandé par les amateurs de vélo, et tout récemment par les adeptes de planche à roulettes. Plusieurs pistes sont actuellement à l'étude au MTQ. «Il faut trouver des solutions pour faire respecter la limite de vitesse, a indiqué en entrevue la porte-parole du MTQ, Stéphanie Langelier. On pourrait installer un radar pédagogique [dans le secteur]. Ça s'est fait de plus en plus au cours de la dernière année. Pour l'instant, on note un changement de comportement des usagers de la route.»

Deux de ces radars ont été implantés en août près de l'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille. Ce type d'équipement affiche la vitesse des automobilistes à l'aide de couleurs (rouge, jaune ou vert) pour les inciter à ralentir si la limite légale est dépassée.

Panneaux et marquage

Après des demandes répétées auprès du MTQ, six fonctionnaires au fait du dossier avaient pris part à une rencontre au CNCB, le 18 août. «Le MTQ fait preuve d'ouverture. À court terme, des pancartes qui illustrent le partage de la route (entre cyclistes et automobilistes) devraient être installées dans le secteur du Centre national. Ça pourrait se faire au cours du prochain mois», avait évoqué Nicolas Legault. Or, jusqu'ici, le Ministère n'a rien fait. «Lors de notre rencontre, on ne s'était pas engagés à installer des panneaux, a fait valoir Mme Langelier. Nous ne sommes pas responsables de la "campagne vélo" dans la région, alors on est tributaires des orientations ministérielles. Ça n'a pas été possible de le faire cet automne. On a fait ajouter le tronçon [de la route 241] dans la liste de priorités [du MTQ]. Au printemps 2016, on sera en mesure de faire l'affichage.»

Le marquage de la chaussée indiquant la limite de vitesse à respecter est aussi au calendrier pour la même période, a ajouté la représentante de l'organisation gouvernementale.

Mis au fait des développements dans le dossier, Nicolas Legault s'est dit très enthousiaste. «Enfin, le MTQ va bouger!, a-t-il lancé au bout du fil. Le radar pédagogique est une excellente idée dans le secteur. Si toutes les options se font comme prévu, ça devrait amener beaucoup plus de sécurité pour tout le monde dans le coin.»

Rappelons que la municipalité de Bromont compte ériger une piste cyclable bidirectionnelle aux abords de la rue Shefford (route 241), dans le tronçon compris entre le boulevard de Bromont et la rue des Morilles. L'aménagement de sas à vélos à l'angle de la route 241 et du boulevard de Bromont est aussi prévu. La démarche consiste à peindre en vert des zones prioritaires réservées aux cyclistes avant la ligne d'arrêt. Le coût global du projet est estimé à 256 000$. Les élus ont entériné lors de la récente séance du conseil une demande d'aide financière à Québec pour la réalisation des travaux. Le Ministère pourrait défrayer la moitié de la facture par le biais du programme Véloce II.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer