MRC de Rouville Susie Dubois nommée directrice générale

Susie Dubois, actuellement directrice générale du CLD au... (Photo fournie par le CLD au Coeur de la Montérégie)

Agrandir

Susie Dubois, actuellement directrice générale du CLD au Coeur de la Montérégie, a été nommée directrice générale de la MRC de Rouville.

Photo fournie par le CLD au Coeur de la Montérégie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Marieville) La MRC de Rouville accueillera dès le 14 décembre une nouvelle directrice générale. Le conseil des maires a approuvé l'embauche de Susie Dubois, actuellement directrice générale du CLD au Coeur de la Montérégie.

Le processus d'embauche a été entamé en octobre, via la firme Raymond Chabot Grant Thornton, alors qu'on annonçait l'intégration des services de développement économique du CLD au sein de la MRC dès le 1er janvier. Le CLD fermera ses portes le 31 décembre, mais l'équipe de six employés sera transférée à la MRC de Rouville.

Le directeur général actuel de la MRC, Rosaire Marcil, prendra sa retraite dans quelques mois, après avoir assuré la passation des dossiers. «C'est merveilleux pour moi d'avoir quelqu'un de son expérience pour me guider», a souligné en entrevue Mme Dubois.

Celle qui a été DG du CLD les six dernières années est prête à relever les défis auxquels fait face l'administration. «Mes objectifs sont de travailler avec nos municipalités du territoire pour bonifier les services qui sont donnés et de procéder à l'intégration des services du développement économique du CLD.»

«Faire des choix»

Mme Dubois veut par ailleurs faire de la MRC une place de choix où s'installer et apporter sa touche personnelle aux dossiers en cours. Elle devra aussi composer avec les décisions du conseil des maires et leurs priorités.

«Il faut faire des choix. On est quand même une MRC de petite taille, avec 35 000 habitants. Il y a aussi un défi au niveau des matières résiduelles. On y va vraiment par priorité. C'est certain que la question d'une politique culturelle revient fréquemment, mais il faut y aller avec les priorités et les ressources humaines qu'on a.»

Avec l'arrivée des employés du CLD, les définitions de tâches devront aussi être revues. «C'est de la gestion, ça va prendre un peu de temps avant de pouvoir tout fusionner, dit-elle. Je me donne un bon six mois. Il faut se donner des objectifs ambitieux pour avancer. Faut dire qu'on est déjà dans les mêmes locaux, les employés se connaissent déjà bien, moi je dois juste restructurer tout ça.»

La candidature de Mme Dubois a été choisie par un comité de sélection formé de trois maires, soit Gilles Delorme, maire de Marieville, Jacques Viens, de Saint-Paul-d'Abbotsford, et le préfet Jacques Ladouceur, de Richelieu. L'annonce a été faite le 9 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer