Banachowski part, Labbé arrive

Marc Labbé, au centre, a été accueilli par... (photo Alain Dion)

Agrandir

Marc Labbé, au centre, a été accueilli par le directeur général Mathieux Rochefort, à gauche, et par le gouverneur et entraîneur Yannick Parent. -

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Guerriers junior élite auront un nouveau gérant la saison prochaine. Marc Labbé, qui dirigeait les Guerriers junior AA, prend la place laissée vacante par Ben Banachowski.

En fait, on a appris en même temps que Banachowski avait remis sa démission et que Labbé était son successeur. Après avoir été très tranquille cet automne, l'organisation des Guerriers avait de la matière intéressante pour les journalistes, mardi.

«Ben n'a pas été congédié et on ne l'a pas fait démissionner, a commencé par dire le directeur général Mathieux Rochefort, avant même qu'on lui pose la question. Il a quitté de lui-même, pour des raisons personnelles (voir autre texte) que je respecte. Ben parti, je me suis lancé à la recherche du meilleur homme disponible. Et je pense sincèrement que je l'ai trouvé.»

Rochefort a décrit Labbé comme un homme de baseball «dynamique et structuré». Il a aussi dit qu'il était un bon vendeur.

«J'aime son enthousiasme et son amour du baseball. Et j'aime le fait qu'il sait toujours où il s'en va, qu'il est toujours fin prêt lorsqu'il se présente au stade, que ce soit pour un match ou une simple séance d'entraînement. Il est enfin un bon vendeur au sens où il est capable de vendre ses méthodes de travail à ses joueurs.»

Labbé n'est pas un «local», lui qui il vit à Saint-Jean.

«C'est vrai, a noté Rochefort, qui a affirmé qu'il aurait continué avec Banachowski si celui-ci avait voulu poursuivre l'aventure. Mais entre vous et moi, des hommes de baseball capables de diriger au niveau junior élite à Granby, il n'y en a pas une tonne.»

Rochefort veut de la discipline de la part de son nouveau gérant. «Avec nos joueurs venant de Montréal, on a eu certains problèmes la saison dernière. Le junior élite, c'est sérieux, et ce n'est pas normal d'arriver en retard à un match ou à une pratique.»

Reconstruction

Difficile de dire si Marc Labbé arrive dans un contexte favorable ou défavorable. Mardi, Mathieux Rochefort a parlé d'une équipe en «presque reconstruction». Bref, les Guerriers ne gagneront probablement pas souvent en 2016... mais Labbé n'aura pas de pression sur les épaules, ou si peu.

«La première chose que je vais demander à mes joueurs, c'est un engagement, a dit l'homme de 51 ans. En tant que porte-couleurs des Guerriers, tu es redevable à ceux qui paient leur billet pour entrer au stade, aux Granbyens en général et, bien sûr, à l'organisation. Le junior élite, ce n'est pas du baseball récréatif.»

Labbé a été le gérant des Guerriers junior AA pendant quatre ans. À défaut de gagner un championnat, il a toujours fait progresser ses équipes. Il a été nommé entraîneur de l'année deux fois.

«À Saint-Jean, j'ai dirigé des équipes AA et BB. Plus jeune, j'ai joué au niveau junior. Je suis prêt pour le défi qui s'offre à moi.»

Labbé a déjà confirmé que Martin Jacques et Yannick Parent (ce dernier était présent à la rencontre de presse de mardi en tant que gouverneur des Guerriers) seront de retour la saison prochaine en tant qu'adjoints.

Les Guerriers junior élite disputeront leur septième saison en 2016. Leurs succès, avouons-le, ont été très modestes jusqu'ici. L'espoir porte maintenant le nom de Marc Labbé...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer