Impôt des particuliers: les libéraux vont de l'avant

Les libéraux ont déposé une motion lundi visant... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les libéraux ont déposé une motion lundi visant à concrétiser la mesure phare en matière de finances qui a été mise de l'avant pendant la campagne électorale.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Contrairement à ce que les libéraux avaient promis, les revenus générés par la hausse d'impôt pour les plus riches ne suffiront pas à financer entièrement la baisse du taux d'imposition pour la classe moyenne.

Les réductions d'impôt pour les contribuables dont le revenu annuel se situe entre 45 000 $ et 90 000 $ coûteront 1,2 milliard$ au trésor public en 2016-2017, selon les calculs du ministère des Finances.

La faiblesse de la croissance économique, plus marquée que prévu, a forcé le gouvernement libéral à revoir ses projections, a justifié en conférence de presse à Ottawa le ministre des Finances, Bill Morneau.

Mais les libéraux vont de l'avant en dépit de cette variable: ils ont déposé lundi en Chambre une motion visant à concrétiser la mesure phare, qui a été mise de l'avant tout au long de la campagne électorale.

«Le 19 octobre dernier, les Canadiens nous ont donné un mandat clair consistant à adopter une nouvelle approche. Nous avons promis de renforcer la classe moyenne et de permettre à ses membres d'avoir plus d'argent dans leurs poches», a fait valoir M. Morneau.

En vertu de cette refonte du régime fiscal, le taux du deuxième palier d'imposition des Canadiens passera de 22 % à 20,5 %, tandis qu'une nouvelle tranche d'imposition de 33 % sera créée pour ceux dont le revenu dépasse les 200 000 $.

Pour une personne seule touchant un salaire annuel compris entre 45 000 $ et 90 000 $, l'allègement fiscal moyen se chiffrera à environ 330 $ par année. Un couple dont le revenu annuel combiné se situe dans la même fourchette aura droit à environ 540 $ par année.

La motion contient également des dispositions visant à ramener le plafond de cotisation annuelle à un compte d'épargne libre d'impôts (CELI) de 10 000 $ à 5500 $, ce que les libéraux s'étaient engagés à faire.

Les nouvelles mesures fiscales entreront en vigueur dès le 1er janvier 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer