Appel à la solidarité pour les défavorisés

On voit ici les membres de l'équipe de... (photo Alain Dion)

Agrandir

On voit ici les membres de l'équipe de La Voix de l'Est, qui étaient à pied d'oeuvre pour recueillir les dons des passants devant le Palace, de 11 h 30 à 13 h jeudi.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Les représentants des médias de la région ont tour à tour bravé la grisaille, jeudi, dans le cadre de la 15e Grande Guignolée. Pour l'occasion, la population était invitée à faire un don en argent ou en denrées non périssables. La collecte se poursuivra jusqu'à la fin décembre.

«Vraiment, il y avait une belle énergie qui se dégageait des groupes de médias qui ont participé à la Grande Guignolée. Ça fait toute la différence quand vient le temps d'aborder les passants pour des dons», a indiqué le représentant de SOS Dépannage Moisson-Granby, Éric Vachon, qui en était à sa première participation à cette traditionnelle journée.

Ainsi, des dizaines d'employés des médias d'ici, soit La Voix de l'Est, Le Plus, Granby Express, M105 et MAtv se sont déployés au cours de la journée devant le Palace, rue Principale à Granby. Un événement similaire a aussi eu lieu à l'intersection des rues Lewis et Foster à Waterloo.

Pour la présente campagne, aucun objectif n'a été fixé. En 2014, 3893$ avaient été récoltés, en recul de près de 2900$ comparativement à l'année précédente. De plus, 106 tonnes de denrées avaient été amassées lors de la 14e collecte de dons. Les amis de la guignolée, notamment les pharmacies de la bannière Jean Coutu, les supermarchés Maxi, Provigo, Maxi et cie puis Via Capitale, recueilleront les produits non périssables jusqu'au 24 décembre.

Rappelons que les médicaments couramment utilisés, comme les vitamines, les analgésiques et les sirops sont aussi acceptés. Idem pour les produits d'hygiène.

Besoins criants

Pour SOS Dépannage Moisson-Granby, la Grande Guignolée tombe à point. «En ce moment, c'est le temps de l'année où notre banque alimentaire est au plus bas. Et les besoins sont toujours aussi grands. En 2014-2015, nous avons dépanné 7000 personnes. Au cours de la même période, on a aussi aidé 41 organismes, dont le Partage Notre-Dame. On leur a fourni près d'un million de livres de nourriture», a mentionné Éric Vachon.

En 2014, 85 tonnes de produits alimentaires ont permis à l'organisme de regarnir ses tablettes juste avant le temps des Fêtes. M. Vachon a bon espoir que la générosité de la population sera à nouveau au rendez-vous. «Chaque sou et toutes les denrées qu'on reçoit servent à aider des personnes démunies. On ne le répétera jamais assez! , a-t-il lancé. Pour nous, pas question de laisser des gens sans nourriture, peu importe le moment dans l'année.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer