District trois: Julie Bourdon mise sur la sécurité routière

L'une des six candidates à l'élection partielle dans... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'une des six candidates à l'élection partielle dans le district trois à Granby, Julie Bourdon, a tenu lundi un point de presse sur l'importance de la sécurité et de la fluidité de la circulation routière.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La sécurité et la fluidité de la circulation sur les routes préoccupent les résidants du district trois à Granby, selon Julie Bourdon. À un point tel que la candidate à l'élection partielle en a fait un des principaux enjeux de sa campagne électorale, a-t-elle affirmé lundi.

Julie Bourdon a souligné, lors d'un point de presse tenu près du pont de la Gare, que ce constat s'est imposé après avoir frappé à la porte de quelque 1200 résidences dans le district au cours des dernières semaines.

Plusieurs citoyens se sont ainsi plaints de la «vitesse excessive» des automobilistes dans les rues résidentielles. Un exemple? «La rue Vittie où certains roulent parfois jusqu'à 80 km/h», affirme la candidate de 32 ans. L'école Saint-Bernard est à proximité et la rue n'est pas large. Autant d'éléments qui devraient inciter à la prudence. La situation est la même rue Trépanier, théâtre d'une collision frontale la fin de semaine dernière, relève Mme Bourdon.

Dans cet esprit, la candidate, aussi directrice générale des Cuisines collectives de la Montérégie, relaie une proposition mise de l'avant par des citoyens afin de réduire la vitesse à 40 km/h dans certains secteurs résidentiels. Une option qu'elle aimerait étudier et qui a été mise en place dans d'autres villes, comme à Cowansville, dit-elle.

Traverses piétonnières

Autre préoccupation manifestée par les citoyens: le non-respect de la signalisation, en particulier des panneaux «Cédez le passage» en place dans plusieurs quartiers développés au cours des dernières années, comme celui des Boisés Martel ou dans le secteur de l'Impasse de la Roseraie. «Il y a de l'éducation à faire», dit Julie Bourdon.

Cette dernière dit également vouloir favoriser la mobilité active, que ce soit la marche, la course à pied ou le vélo. La planification du réseau routier doit ainsi être réalisée en ce sens, croit Mme Bourdon.

La candidate à l'élection du 20 décembre estime par ailleurs qu'il serait pertinent de prévoir l'aménagement de traverses piétonnières, entre autres à l'intersection des rues Denison et Lemieux, où il est déjà prévu d'installer des feux de circulation. «Je veux m'assurer de faire avancer le dossier au ministère des Transports du Québec», dit-elle.

Une traverse plus sécuritaire pour les piétons à l'intersection du boulevard Pierre-Laporte et de la rue Robitaille serait aussi bienvenue, d'ici à ce qu'un tunnel soit éventuellement aménagé, estime Julie Bourdon. En outre, un passage piétonnier à l'intersection des rues Belmont et Mountain aurait l'avantage de permettre aux citoyens d'avoir accès aux Boisés Miner et de ralentir la circulation rue Mountain, ajoute-t-elle.

Cette dernière affirme également vouloir analyser les modifications réalisées la semaine dernière à la signalisation du pont Patrick-Hackett pour améliorer la fluidité de la circulation aux heures de pointe. «Ça semble aller mieux, mais c'est quelque chose que je veux suivre de près», dit-elle en faisant valoir qu'il s'agit d'un «enjeu économique», alors qu'il doit être facile et agréable de transiter entre chacun des secteurs de la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer