Présidence de la Chambre des communes: «Je veux gagner», annonce Denis Paradis

Denis Paradis veut remporter le siège de président... (photo Cynthia Laflamme)

Agrandir

Denis Paradis veut remporter le siège de président de la Chambre des communes et a des idées pour améliorer le fonctionnement de celle-ci.

photo Cynthia Laflamme

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Ottawa) Le député fédéral de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, est en lice pour obtenir le siège de président à la Chambre des communes, dont l'élection est prévue le 3 décembre, lors d'un vote secret de tous les députés, tous partis confondus. M. Paradis est déterminé à être élu, et pour ce faire, il travaille fort pour convaincre ses collègues fédéraux.

«Non seulement je veux gagner, mais j'ai de bons espoirs de gagner!, lance-t-il d'entrée de jeu, en entrevue avec La Voix de l'Est dépêchée à Ottawa pour assister à son assermentation. Je communique avec tous les députés ces temps-ci. Ce matin (vendredi), j'étais avec les députés du Manitoba au téléphone. Lundi, j'étais à Toronto. Je ne tiens rien pour acquis. Je suis content d'où on est rendu, mais il reste encore deux semaines.»

Il compte sur sa grande expérience de vie politique, avec huit élections à son actif, et sur ses qualités de gestionnaires, pour aller chercher des votes.

Le président de la Chambre des communes est un député élu par ses pairs et doit faire respecter les règles et traditions pour le bon déroulement des travaux. Il doit le faire avec impartialité et c'est pourquoi le président n'a pas le droit de vote, sauf en cas d'égalité, et qu'il ne participe jamais aux débats.

Deux opposants

Il fait face à deux principaux opposants, soit Geoff Regan, député de Nouvelle-Écosse, et Mauril Bélanger, député de l'Ontario, qui convoitent eux aussi l'un des postes les plus importants au Canada après ceux de gouverneur général, de premier ministre et de juge en chef de la Cour Suprême.

«Les députés me disent spontanément qu'ils sont avec moi. C'est une campagne électorale, et je leur dis ce que je veux faire avec la présidence.»

Fort du recul dont il dispose avec ses dix années en dehors de la politique active, il croit pouvoir amener le parlement canadien plus loin. Ses propositions en tant que candidat à la présidence de la Chambre des communes reposent sur trois piliers.

Tout d'abord, comme il l'a dit à ses invités vendredi après-midi, la période de questions doit aussi en être une de réponses. Il veut également que le décorum soit conservé et il ne tolèrera pas qu'un député crie après un autre.

«Le deuxième pilier est l'administration de la chambre avec les 3000 employés [et les] 450 M$ de budget.» La sécurité des lieux est également un aspect prioritaire pour lui, surtout avec les derniers événements dans le monde occidental.

«Il y a aussi tout l'aspect bien-être avec les cafétérias, les restaurants, les salles, la bibliothèque, les bureaux de comté des députés. Le président est l'administrateur principal de la Chambre des communes.» Le Président travaille, dans ce cadre-ci, conjointement avec le bureau de régie interne.

Le troisième pilier concerne la diplomatie parlementaire, notamment avec les comités internationaux. Il désire qu'il y ait plus d'interactions dans les comités parlementaires comme le comité Canada-États-Unis ou Canada-France, par exemple, pour faire connaître davantage le système parlementaire canadien, mais aussi pour recevoir plus souvent des groupes parlementaires étrangers à Ottawa.

Ouverture

«Je veux aussi qu'on fasse un pas de plus pour faire connaître nos travaux parlementaires. C'est pour ça que je vais demander que les comités parlementaires, comme l'agriculture, l'environnement, la justice et la défense, siègent en région. Ça voudrait dire que les comités partiraient une semaine pour siéger en Colombie-Britannique, à Moncton, etc.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer