Poëti aimerait pouvoir offrir le stationnement gratuit

Le ministre québécois des Transports Robert Poëti aimerait... (Stéphane Champagne)

Agrandir

Le ministre québécois des Transports Robert Poëti aimerait pouvoir offrir le stationnement gratuit aux conducteurs de voitures électriques.

Stéphane Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

Le ministre québécois des Transports Robert Poëti garde le cap en matière d'électrification des transports. Après la gratuité sur les traversiers et aux postes de péage, il aimerait pouvoir offrir le stationnement gratuit aux conducteurs de voitures électriques.

«Plus on va avancer, plus on aura des privilèges pour les gens qui ont des voitures électriques, qui sont déjà identifiées par une plaque d'immatriculation verte», a expliqué M. Poëti en marge d'un point de presse au sujet de l'expédition aux conducteurs des premiers avis de paiements réduits de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Le ministre a d'abord mentionné les mesures déjà implantées comme la gratuité sur les traversiers et aux postes de péages de même que sur le pont Olivier-Charbonneau, sur l'autoroute 25 entre Laval et Rivière-des-Prairies. 

«Et on discute avec certaines villes présentement afin de voir s'il ne serait pas possible d'offrir aussi le stationnement gratuit aux voitures électriques. On est déjà allé de l'avant et on va continuer. Il faut que l'ensemble de la société suive notre plan d'électrification des transports et on veut privilégier les gens qui ont déjà fait le saut vers les véhicules électriques», enchaîne-t-il.

Voies réservées

Après avoir annoncé que les véhicules électriques pourraient rouler sur la nouvelle voie réservée qui sera mise en service dès lundi sur la route 112 Ouest à Longueuil et Saint-Lambert, le ministre a également évoqué d'autres voies réservées sur lesquelles les véhicules électriques ou hybrides rechargeables auraient aussi le droit de circuler.

«Il y a aussi des projets en ce sens à Québec. J'en ai discuté avec le maire Régis Labeaume», a-t-il poursuivi. Depuis un an, les voitures électriques peuvent déjà circuler sur la voie réservée aménagée sur l'autoroute Robert-Bourassa.

«La technologie s'améliore et plus les gens connaissent les véhicules électriques, plus ils décident d'en faire non seulement leur deuxième voiture, mais souvent leur première voiture. Le Québec représente 50 % des ventes canadiennes de véhicules électriques», a fait remarquer le ministre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer