Arrestations dans le crime organisé montréalais

Maurice «Mom» Boucher... (Archives La Presse)

Agrandir

Maurice «Mom» Boucher

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Les trois branches principales du crime organisé montréalais viennent de subir un dur coup directement à la tête.

L'Escouade régionale mixte de Montréal a lancé une vaste opération tôt jeudi matin visant l'arrestation de 48 suspects, dont les têtes dirigeantes des gangs de rue, de la mafia italienne et des Hells Angels. L'ancien chef de guerre des Hells et dirigeant de la branche des Nomads, Maurice «Mom» Boucher, est lui-même accusé d'avoir comploté pour commettre un meurtre depuis sa cellule de prison.

«L'opération (...) a permis l'arrestation des têtes dirigeantes, de joueurs très influents, du crime organisé que nous nommons l'Alliance, soit l'alliance entre les gangs de rue, les bandes de motards hors-la-loi ainsi que le crime organisé de souche italienne», a déclaré l'inspecteur-chef de la Sûreté du Québec, Patrick Bélanger, en conférence de presse.

«Cette alliance criminelle est née de leur désir de prendre le contrôle du territoire, particulièrement en termes de stupéfiants», a-t-il précisé.

À l'issue de 34 mois d'enquête, les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), de la Sûreté du Québec (SQ) et du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) ont ainsi été en mesure d'amasser des preuves visant non seulement le trafic de stupéfiants, mais aussi le blanchiment d'argent et un complot pour le meurtre du caïd Raynald Desjardins.

Quarante-cinq des 48 individus ont été arrêtés; les autres sont en contact avec les autorités par la voie de leur avocat et certains sont au Mexique actuellement, mais ils ne sont pas en fuite, a tenu à préciser l'inspecteur-chef Bélanger. Certains d'entre eux ont comparu dès jeudi à Montréal et Longueuil.

Parmi les suspects arrêtés, on note le Hells Salvatore Cazzette, chargé de récolter les «taxes» sur la vente de stupéfiants pour le groupe de motards. Le fils de Vito Rizzuto, Leonardo Rizzuto, et celui que l'on désigne comme étant le «parrain par intérim» de la mafia italienne, Stefano Sollecito, ont également été épinglés, tout comme Gregory Wooley, un proche de Maurice Boucher et tête dirigeante des gangs de rue.

En tout, quelque 200 agents ont lancé l'opération à l'aube, jeudi, avec la collaboration, entre autres, des policiers de Longueuil, Laval, Mascouche, Mirabel, Saint-Jérôme et même Calgary.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer