Olivier Chagnon En mode Salvail

Le chanteur en compagnie d'Éric Salvail sur le... (photo fournie par Olivier Chagnon)

Agrandir

Le chanteur en compagnie d'Éric Salvail sur le plateau de l'émission.

photo fournie par Olivier Chagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

Dans la vie, Olivier Chagnon n'est pas du genre à regarder passer le train. Il préfère foncer et prendre des risques. Cette attitude l'a encore une fois bien servi: le Granbyen s'est retrouvé en direct, lundi soir, sur le plateau de l'émission En mode Salvail.

Tout est parti d'un message laconique diffusé sur la page Facebook de l'émission jeudi dernier. «On est curieux de savoir si on a des talents cachés de chanteurs dans nos fans Facebook! C'est votre cas? Envoyez une vidéo de vous qui chante à concours@ericsalvail.com avec votre nom, votre ville et votre âge! (On sait jamais, ça pourrait servir!)»

«J'ai envoyé trois vidéos de moi sans savoir de quoi il s'agissait. À 18 h le même jour, je recevais un appel pour me dire que j'étais choisi», relatait Olivier, mardi midi.

Il venait de s'embarquer dans un nouveau jeu baptisé La Voix ne fait pas le moine et testé lundi par Éric Salvail et son équipe. «C'était le contraire de La Voix. Au lieu d'entendre la personne chanter sans la voir, il fallait que les gens devinent qui, parmi les quatre gars présents, interprétait vraiment Stay with me de Sam Smith», explique le jeune homme.

On aura compris que pendant que le quatuor faisait du lip-sync, c'est la voix d'Olivier qu'on entendait sur la bande sonore - tirée de l'une des trois vidéos qu'il avait envoyées. Mais pour brouiller les cartes, le jeune homme s'est fait volontairement hésitant à quelques reprises durant le jeu. Et au final, le public s'est fait berner. «Les autres gars n'étaient que des figurants, mais c'est moi qui ai reçu le moins de votes.» Preuve que la voix et le physique ne vont pas toujours de pair!

Une fois Olivier officiellement «dévoilé», on l'a invité à interpréter la chanson pour vrai, en direct, en compagnie de ses deux amies choristes, Malorie Gendreau et Mélyssa Lemieux.

Malgré l'importante audience d'En mode Salvail et le contexte de direct, Olivier Chagnon confie ne pas avoir ressenti le trac. «Juste une petite nervosité parce que j'ai beaucoup d'admiration pour Éric Salvail. Et il a été à la hauteur de mes attentes. Il a pris du temps pour venir me jaser après l'émission.»

Satisfait de sa prestation? «Dans le contexte du direct, oui. Il y a peut-être eu un petit quelque chose dans la première phrase, sinon je suis hyper satisfait.»

Belle visibilité

«C'est une belle vitrine, car beaucoup de monde regarde cette émission. Ça a créé une grande vague de "J'aime" et de commentaires sur Facebook, se réjouit Olivier. Même Véronique Cloutier a texté Éric Salvail pour lui dire qu'elle me trouvait bon. Lui aussi a aimé ma voix. Ça lui a donné envie de refaire le jeu éventuellement.»

Il espère maintenant que ce «buzz» fera naître un intérêt parmi des gens du milieu artistique qui pourraient avoir envie de l'intégrer dans leurs projets musicaux.

Ce ne serait pas sa première expérience. Chanteur, propriétaire d'une école de musique à Granby, choriste, producteur de spectacles, Olivier Chagnon s'est déjà fait entendre à maintes reprises, dont deux fois au Téléthon Enfant Soleil.

«Mais En mode Salvail, ç'a été toute une expérience!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer