Des classes dans le centre d'art de Farnham?

Déjà en planification pour le CPE, le Fonds...

Agrandir

Déjà en planification pour le CPE, le Fonds de développement a profité de l'occasion pour faire une deuxième maquette avec la proposition déposée à la commission scolaire, celle-ci incluant les nouvelles salles de classe.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Farnham) «On ne peut pas changer le passé, mais on a les moyens et les outils pour changer l'avenir.» Cette déclaration du maire Josef Hüsler a été accueillie par des applaudissements, des sifflements et une ovation debout, lundi soir, à la consultation publique de la commission scolaire du Val-des-Cerfs concernant le redécoupage des secteurs scolaires dans la région de Farnham.

Le conseil des commissaires de Val-des-Cerfs a reçu,... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le conseil des commissaires de Val-des-Cerfs a reçu, lundi soir, une proposition surprise du maire de Farnham, Josef Hüsler. Cette dernière a été chaleureusement applaudie par l'assistance. 

Janick Marois, La Voix de l'Est

L'exercice a attiré plus d'une centaine de personnes. Quarante-et-une se sont adressées au conseil des commissaires, installé sur la scène de l'auditorium de l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand. Toutes avaient cinq, dix ou quinze minutes pour donner leur avis sur le transfert d'environ 140 élèves de Farnham vers les écoles primaires de Bedford et de Notre-Dame-de-Stanbridge.

Josef Hüsler a pris la parole au nom de la Ville de Farnham, qui a déposé un mémoire pour que les élèves de la municipalité fréquentent l'école de leur secteur.

Après un cri du coeur, le maire réservait une proposition surprise au conseil des commissaires. «Quand on dit qu'il manque vraiment de place dans nos écoles, peut-être que la Ville peut trouver des solutions, a-t-il dit. Pour garder nos jeunes chez nous, à Farnham, avec les enfants de Sainte-Sabine (NDLR: comme c'est le cas selon une entente entre les municipalités), on a pensé que la garderie, qui va être déménagée au centre d'art, pourrait être en bas et, en haut, il y aurait des classes qui pourraient s'installer.»

À coûts partagés

En entrevue, lundi après-midi, le directeur général de la municipalité, François Giasson, a expliqué que le projet de déménagement du CPE Le Colibri, dans le centre d'art, pouvait être bonifié d'un étage pour accueillir des classes du primaire.

«On a un projet avec le Fonds de développement, qui est un organisme à but non lucratif qui travaille fort à Farnham. On propose ce soir (lundi) que, pendant qu'on fait un premier étage avec une garderie - il y a déjà un auditorium qui est là - on va vous bâtir une école au deuxième étage pouvant accueillir entre six et huit nouvelles classes, avec des salles Hi-Tech, et la commission scolaire pourra rembourser sur dix ans.»

Cet ajout en matière de classes pourrait profiter de la proximité de l'école Jean-Jacques-Bertrand et de ses installations extérieures. Déjà en planification pour le CPE, le Fonds de développement a profité de l'occasion pour faire une deuxième maquette avec la proposition déposée à la commission scolaire. Ces deux images, avec et sans les classes de primaire, ont été présentées sur des affiches.

«Ça prend des investissements, c'est vrai. Vous n'avez pas d'argent, ne me répétez pas ça», a repris le maire devant l'assemblée en soirée.

Il a détaillé les coûts en trois volets. Un million de dollars pour la commission scolaire, 1 M$ pour la Ville et 1 M$ pour le CPE. En partageant ainsi les coûts, la Ville se réserve le droit d'utiliser l'auditorium pour les activités en dehors des heures de classe et en été, comme les camps de jour.

L'idée a une fois de plus été applaudie chaudement.

Autres solutions

Cette proposition fait partie de quatre solutions proposées dans le mémoire présenté par la Ville de Farnham. Les nouvelles classes dans le centre d'art font partie de la quatrième solution.

Outre le statu quo pour les trois prochaines années, alors que le plus fort de la hausse de la clientèle scolaire est prévu pour 2019, la Ville propose de maximiser les énergies pour finalement construire un nouveau gymnase à l'école primaire Saint-Romuald. Des locaux pourraient être libérés au premier palier et permettraient l'ajout de trois nouvelles classes.

La Ville propose finalement de faire les travaux appropriés au dernier étage de l'école Saint-Romuald pour y ajouter des classes.

La soirée s'est déroulée rondement. La majorité des quinze premiers intervenants ont pris moins de temps que ce qui leur était alloué. Les commissaires et les derniers parents qui s'étaient inscrits ont pu espérer partir avant minuit, heure estimée de la fin de la rencontre.

Désaccords

La majorité des interventions allaient à l'encontre du plan déposé dans les dernières semaines par la commission scolaire.

Le conseil de Notre-Dame-de-Stanbridge s'est aussi montré en défaveur du redécoupage puisque certains élèves de leur village seraient déplacés vers Bedford et que des élèves de Farnham seraient déracinés pour fréquenter l'école du village.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer