Marché de Noël: familial, accessible et festif

Le marché de Noël de la Haute-Yamaska sera... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le marché de Noël de la Haute-Yamaska sera de retour à Waterloo, Roxton Pond et Granby pour la septième année consécutive, a-t-il été annoncé hier à l'occasion d'un point de presse.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le marché de Noël de la Haute-Yamaska sera de retour à Waterloo, Roxton Pond et Granby pour la septième année consécutive, a annoncé hier Samuel Gosselin, conseiller au développement de la ruralité et de l'agroalimentaire à la MRC de la Haute-Yamaska. Et, selon lui, l'événement peut facilement se résumer en trois mots: familial, accessible et festif.

L'an dernier, quelque 5500 personnes ont visité l'un des trois marchés de la Haute-Yamaska. Ce nombre pourrait bien être en hausse cette année, a avancé M. Gosselin à l'occasion d'un point de presse, car l'animation a été bonifiée, notamment avec la présence, de 9 h à 16 h, de la mini-ferme du Verger champêtre. Nouveauté: chevaux miniatures, alpagas, chèvres et moutons seront présents lors des trois arrêts du marché, soit le 28 novembre à Waterloo, le 29 novembre à Roxton Pond et les 5 et 6 décembre à Granby. 

Le Verger champêtre, récemment récompensé de l'Ordre national du mérite agricole, mention spéciale de l'agrotourisme, offrira aussi du jus de pomme chaud et autres dégustations gourmandes, en plus d'y vendre des sapins et des couronnes de Noël.  

Une quarantaine d'exposants, la majorité offrant des produits agroalimentaires (produits alcoolisés, petits fruits, viandes, fromages, douceurs sucrées, etc.), seront sur place. Des produits artisanaux tels que des produits du bois, des bijoux et des produits de soins de santé naturels pourront également être découverts.

Le marché de Noël est d'ailleurs devenu populaire à ce point qu'une dizaine d'exposants ont dû être refusés à Granby et sept, huit autres à Waterloo, faute d'avoir l'espace suffisant pour les accueillir, souligne Samuel Gosselin. 

En hausse 

L'engouement pour l'événement est effectivement en forte hausse à Waterloo, a témoigné hier Stéphanie Morin, chargée de projets à Tourisme Waterloo, entre autres parce qu'il a été arrimé à la démarche de revitalisation du centre-ville. Le marché de Noël a déménagé l'an passé afin d'avoir une meilleure visibilité. La promotion a aussi été améliorée, dit-elle. Et les effets se sont fait rapidement sentir. «On travaille sur un plan pour avoir plus d'espace l'an prochain et ne pas avoir à refuser personne (des exposants)», assure Mme Morin.

Samuel Gosselin rappelle que les marchés de Noël sont l'occasion idéale pour acheter local, que ce soit pour offrir en cadeau ou garnir la tablée des Fêtes. «Ça favorise le sentiment d'appartenance et ça crée des emplois», souligne-t-il.

Le maire de Granby, Pascal Bonin, a pour sa part invité les citoyens qui effectueront leurs emplettes à l'un des marchés de Noël à devenir des «ambassadeurs». «On a besoin de se faire voir et mettre sur les tables», affirme-t-il.

La copropriétaire du Verger champêtre, Thérèse Choinière, où se déroulait le point de presse hier, soutient que l'occasion est idéale pour les entreprises qui oeuvrent dans l'agroalimentaire de se faire voir, car, étonnamment, dit-elle, les gens sont parfois peu au fait des produits concoctés dans leur propre ville ou leur région. 

À noter que le Salon des ventes des artisans et du terroir sera par ailleurs de retour, pour la huitième année consécutive, le 13 décembre, de 9 h à 16 h, à la salle Esperanza de l'église de Saint-Joachim.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer