Important projet commercial dans l'air à Granby

Le garagiste Ghislain Lavallée s'est fait à l'idée... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le garagiste Ghislain Lavallée s'est fait à l'idée qu'il pourrait avoir à déménager son commerce.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Un important projet commercial est en gestation dans le secteur de la rue Saint-Jude Nord, à Granby. Le projet est à ce point important qu'un courtier immobilier, Pierre Bellefleur, a rencontré des propriétaires de la petite rue Yvon afin de conclure avec eux une entente pour acquérir leur propriété, a appris La Voix de l'Est.

Le principal intéressé a cependant refusé de confirmer ou d'infirmer cette information. «Mon travail de courtier immobilier est confidentiel», a laissé tomber M. Bellefleur.

Plusieurs propriétaires de la rue Yvon, où se côtoient quelques résidences et entreprises, ont cependant confirmé avoir été approchés par le courtier immobilier au cours des dernières semaines, voire des derniers mois. Pierre Bellefleur servirait en quelque sorte d'intermédiaire entre les propriétaires de la rue Yvon et le promoteur du projet.

Pour l'heure, la nature du projet envisagé demeure toutefois confidentielle. Certaines rumeurs font état, pour la énième fois, de la possible venue d'une succursale de Costco ou de l'aménagement d'un complexe commercial, selon la formule du Quartier Dix30, à plus petite échelle. Mais ces informations n'ont pas pu être confirmées.

Si l'urbaniste à la ville de Granby, Yani Authier, s'est fait avare de commentaires et n'a pas voulu confirmer si un dossier est à l'étude pour ce secteur de la Ville, le maire Pascal Bonin, lui, n'a pas nié qu'«il y a des choses intéressantes présentement sur la table». Selon lui, des «pourparlers» sont en cours en ce moment entre la Ville et un ou des promoteurs. 

Signer ou pas?

Quoi qu'il en soit, Ghislain Lavallée, propriétaire du garage Roch Lavallée et fils, est un de ceux qui a reçu la visite de Pierre Bellefleur et qui a accepté de signer une entente pour la vente éventuelle de sa propriété.

«J'envisage un déménagement», a affirmé M. Lavallée. Selon lui, le promoteur du projet serait engagé dans une période de vérification diligente jusqu'à la fin janvier 2016. Si cette étape devait être concluante et si le projet devait aller de l'avant, le garagiste aurait alors jusqu'au milieu de l'été pour déménager.

Ghislain Lavallée affirme s'être fait une raison. «On n'est pas en position de force. Je ne peux pas empêcher le projet; je sais que je suis en dérogation», dit-il en faisant allusion au Programme particulier d'urbanisme (PPU) adopté par la Ville pour le secteur en 2013.

Cette démarche a été mise de l'avant pour permettre l'implantation de grandes bannières dans la zone formée par les rues Principale, Saint-Jude Nord et le boulevard David-Bouchard. La Ville n'a pas envisagé d'exproprier les résidants. «Ces résidants ont des droits acquis. La Ville en est consciente. À la lumière des modifications au zonage, ces résidences pourraient, par contre, se retrouver éventuellement dans la mire de promoteurs intéressés par ces terrains», avait à l'époque déclaré le directeur du service d'urbanisme, Dominique Desmet.

Un scénario qui, deux ans plus tard, semble être en voie de se concrétiser.

Mais tous ne sont pas prêts à quitter les lieux. Copropriétaire d'espaces d'entreposage rue Yvon, Nathalie Courtemanche, affirme pour sa part n'avoir rien conclu encore. «Ce n'est pas intéressant. Je ne suis pas pressée», laisse-t-elle tomber.

Tous les propriétaires de la rue Yvon joints par La Voix de l'Est ont dit ignorer la nature du projet envisagé dans ce secteur de la Ville. Selon eux, il s'agit d'un secret bien gardé. Bref, assurément une histoire à suivre.    

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer