Le procès de Guy Turcotte suspendu jusqu'à mardi

Le procès de Guy Turcotte est suspendu jusqu'à... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Le procès de Guy Turcotte est suspendu jusqu'à mardi alors que la défense fera entendre son dernier témoin.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Saint-Jérôme

La défense devait faire entendre un dernier témoin au procès de l'ex-cardiologue Guy Turcotte, mais cet expert n'étant pas disponible lundi, la cause a été suspendue jusqu'à mardi.

Bien qu'irrité, le juge André Vincent de la Cour supérieure de Saint-Jérôme a accordé la remise demandée par les avocats de la défense.

Le procès avait été suspendu jeudi dernier car Me Pierre Poupart, l'un des procureurs de Guy Turcotte, voulait effectuer certaines vérifications justement au sujet d'un autre possible témoin dont il avait besoin.

Le témoin a été trouvé, mais il n'est pas au Québec lundi. Me Poupart a ainsi demandé une suspension jusqu'à mercredi. Le juge l'a refusée, citant les délais déjà accordés et le temps des jurés qu'il estime ainsi gaspillé.

Il a ordonné aux procureurs de la défense de se débrouiller pour faire entendre ce témoin mardi.

«Je ne veux pas que cela devienne une habitude de dire que je suis désolé», a dit le juge Vincent aux 11 jurés, avant de leur annoncer que le procès ne procéderait pas lundi.

Il s'est néanmoins excusé auprès d'eux plus d'une fois.

Il leur a expliqué avoir consenti à la remise, pour assurer à l'accusé «une défense pleine et entière».

Après ce dernier témoin, la défense va déclarer sa preuve close.

Ainsi, le procès de l'accusé tire néanmoins à sa fin. La Couronne a annoncé qu'elle présentera une contre-preuve à celle offerte par la défense sur l'état mental de l'accusé le soir où il a tué ses enfants, le 20 février 2009.

Les avocats présenteront ensuite leurs plaidoiries et les jurés prendront la cause en délibéré.

L'ex-cardiologue de 43 ans est accusé du meurtre prémédité de ses deux enfants. Il a plaidé non coupable et présente une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer