Se souvenir... même du positif

Monsieur Jean-Marie Larouche, vétéran.... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Monsieur Jean-Marie Larouche, vétéran.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Dimanche matin, on se souvenait. Des célébrations marquant le jour du Souvenir se sont tenues partout, notamment à Granby. Pour la première fois organisée par différents corps de cadets et par l'Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska, la cérémonie a de nouveau attiré vétérans, militaires, cadets et civils.

Des vétérans des conflits de Chypre, de la Bosnie et de l'Afghanistan étaient sur place pour se souvenir de ces soldats disparus. Jean-Marie Larouche, était aussi du nombre. Aujourd'hui âgé de 82 ans, il a débarqué en 1952 en Corée alors qu'il n'avait que 19 ans.

«Je travaillais dans ce qu'on appelait le support, raconte l'homme, qui faisait partie du Royal 22e régiment. On défendait les lignes avec les canons.» Blessé trois fois en un peu plus d'un an, il vit encore avec un choc post-traumatique.

L'homme se souvient d'y avoir vécu ses folies de jeunesse malgré la tension de la guerre, par exemple en prenant une bière - ou deux - avec ses amis. Il est même allé au Japon avec un ami durant un congé. Il a dû y rester trois jours de suite en raison du mauvais temps, mais y était bien entouré, ajoute-t-il en riant.

Bien sûr, il n'y a pas que du bon sur le terrain. Le premier souvenir évoqué en entrevue a été la découverte du corps d'un frère d'armes, scindé en deux. «On a eu peur... Tu peux être sûre qu'on a eu peur. Mais aujourd'hui, je me souviens surtout des beaux moments.»

Une femme qui a travaillé dans le commandement des communications a, elle aussi, déposé une couronne au pied du cénotaphe, au parc Victoria. Gisèle Beaumont, retraitée après 27 ans de carrière, a servi en Égypte en 1975 et 1976 et avec l'OTAN en Allemagne pendant sept ans, de 1984 à 1988, puis de 1994 à 1997.

Les gens réunis au parc Victoria se sont recueillis à la mémoire des soldats tombés au combat, mais «nous avons aussi le souvenir des soldats (morts) du suicide qui ont été vaincus par le désespoir», a souligné l'animatrice.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer