Les Jeux panaméricains : un coup de pouce à BCE

La météo estivale et la tenue des Jeux... (Archives La Presse)

Agrandir

La météo estivale et la tenue des Jeux panaméricains ont fait en sorte que les visiteurs à Toronto ont utilisé davantage leurs téléphones intelligents, ce qui a permis au fournisseur de services de télécommunications BCE de gonfler ses profits trimestriels.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

La météo estivale et la tenue des Jeux panaméricains ont fait en sorte que les visiteurs à Toronto ont utilisé davantage leurs téléphones intelligents, ce qui a permis au fournisseur de services de télécommunications BCE de gonfler ses profits trimestriels.

Selon le chef de la direction de BCE, George Cope, l'affluence de visiteurs à Toronto pour les Jeux a entraîné une augmentation de l'utilisation des services du géant des télécommunications.

«Il existe certainement un effet estival au Canada pour ce qui est du revenu moyen par usager», a-t-il affirmé lors d'une conférence téléphonique sur les résultats de son entreprise, pour expliquer les améliorations connues par sa division du sans-fil.

«Nous devrons voir l'été prochain si nous aurons cette incroyable croissance dans l'utilisation ou non.»

Même si M. Cope ne l'a pas quantifié, le fait que plusieurs touristes aient emprunté le réseau de Bell pour afficher en ligne des photos prises aux Jeux panaméricains sur leurs appareils, en plus de faire des appels cellulaires, aurait amélioré la performance de sa division sans fil.

Les revenus des activités sans fil de Bell ont progressé de 9,3 pour cent à 1,77 milliard $, l'entreprise ayant accueilli un total net de 77 655 abonnés aux services postpayés et perdu 19 112 abonnés aux services prépayés.

Dans l'ensemble, BCE a affiché un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 739 millions $ pour son troisième trimestre, en hausse de 23 pour cent par rapport à celui de 600 millions $ de la même période l'an dernier.

La société établie à Montréal a vu ses revenus trimestriels croître de 2,9 pour cent à 5,35 milliards $, par rapport à ceux de 5,2 milliards $ de la même période un an plus tôt.

La division des services internet à haute vitesse a gagné 58 000 nouveaux abonnés, tandis que son système interne de télévision internet Fibe en a accueilli 67 900. Les services de télévision par satellite de Bell ont perdu près de 42 000 abonnés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer