Le maire d'Abercorn démissionnera

Le maire d'Abercorn, Robert Nadeau, quittera son poste... (photo fournie)

Agrandir

Le maire d'Abercorn, Robert Nadeau, quittera son poste en décembre, après l'adoption du budget.

photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Abercorn) Robert Nadeau n'arrivait plus à conjuguer son horaire de maire avec ses obligations familiales et professionnelles. Le premier magistrat de la municipalité quittera ainsi ses fonctions en décembre. Il en a déjà avisé le conseil, la direction générale et les citoyens lundi, lors de la séance du conseil, ainsi que les autres citoyens par courriel.

«À compter de la dernière rencontre de budget, en décembre, je vais laisser ma place, annonce-t-il en entrevue. Essentiellement, c'est pour des raisons personnelles. Ma conjointe a eu un cancer cette année et on est encore là-dedans.» À cela s'ajoute son travail d'ingénieur et de directeur de projets pour SNC-Lavalin, qui lui prend beaucoup de son temps.

«Je mettais beaucoup d'efforts pour le travail de maire, dit-il, mais pour être capable d'en faire plus, pour être capable d'être plus là pour la population, ça nécessiterait plus de temps.»

Selon lui, ça fonctionne bien au village depuis son élection, en 2013. Il souligne principalement le fait «d'avoir fait retrouver l'harmonie au sein du conseil municipal et d'avoir amené de la transparence dans le processus de prise de décisions». Il donne en exemple la lettre qu'il envoie par courriel chaque mois après les réunions publiques du conseil, pour annoncer les décisions prises et les points soulevés.

Depuis son annonce par courriel, mardi, il a reçu plusieurs commentaires positifs de concitoyens le remerciant pour le travail accompli.

M. Nadeau poursuivra son travail de maire jusqu'au bout du processus budgétaire et, dès décembre, il quittera ses fonctions. En janvier, le directeur général annoncera la disponibilité du poste, ce qui enclenchera les élections. Comme un conseiller a remis sa démission le mois passé, M. Nadeau a demandé au directeur général de faire des démarches auprès du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire afin de suspendre le processus électoral jusqu'en janvier et de combiner ainsi ces deux élections partielles.

Cependant, il pourrait y avoir trois postes à combler. Le conseiller municipal Jean-Jacques Rouet convoite le siège de maire, confirme celui-ci. M. Rouet avait tenté de l'obtenir lors des dernières élections générales, en 2013, mais avait terminé troisième, avec 27% des voix. Puis, profitant de la démission d'un conseiller, il a été élu à ce titre. Précédemment, il avait été conseiller de 2009 à 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer