Fin des «grandes hausses de taxes» à Granby

Pascal Bonin a présenté lundi son discours du... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Pascal Bonin a présenté lundi son discours du maire sur la situation financière de la Ville.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le maire de Granby, Pascal Bonin, l'avait déjà annoncé. Lundi soir, il a confirmé, dans son discours sur la situation financière de la Ville, que le conseil municipal absorbera la hausse du rôle d'évaluation résidentiel et abaissera son taux de taxation pour l'année 2016.

Pour l'heure, les détails du nouveau taux de taxe, qui est actuellement de 0,82$ par tranche de 100$ d'évaluation, ne sont pas encore connus. Il faudra attendre le dépôt du budget, le 7 décembre prochain, pour en connaître la teneur. Au final, le compte de taxes des citoyens augmentera malgré tout, mais cette hausse ne devrait pas excéder 2,5%, a déjà précisé le maire, alors que le nouveau rôle d'évaluation triennal de la Ville présente une augmentation des valeurs de 5,4% dans le secteur résidentiel.

«Les grandes hausses de taxes après les dépôts de rôles d'évaluations sont maintenant derrière nous», a déclaré lundi soir le maire Bonin.

 «Le conseil municipal peut maintenant développer sans s'endetter pour les dépenses courantes et continuer à faire progresser sa ville», a-t-il ajouté du même souffle.

Cette nouvelle philosophie s'inscrit dans le cadre financier de la Ville, présenté par le maire l'an dernier.

«Si 2014 fut l'année de l'élaboration de la nouvelle stratégie financière, 2015 a été celle de son déploiement et 2016 sera son éclosion», affirme le maire.

À venir en 2016

Pascal Bonin a par ailleurs levé le voile sur ce qui attend les Granbyens en 2016. Ils auront ainsi droit à un gel des taxes de services. D'importants projets seront aussi mis de l'avant, comme celui de la mise à niveau de la bibliothèque, annoncée le mois dernier, et la réalisation des plans et devis du futur centre aquatique. La réparation du barrage Coupland représentera le début de la future mise à niveau de l'usine de traitement des eaux.

Le début du projet de revitalisation du centre-ville est également à l'agenda pour l'an prochain, comme le développement des infrastructures, entre autres dans le secteur canton, a laissé savoir le maire.

Les embauches seront à nouveau «gelées» à la Ville l'an prochain, comme cette année. Et le niveau de services actuel sera maintenu, a assuré le maire.

Autre point important: en 2016, l'augmentation des dépenses sera restreinte à 2,1%. À cet effet, le maire Bonin a tenu à remercier les employés et les fonctionnaires municipaux d'être en mesure d'en arriver à un tel chiffre, alors que la croissance annuelle tournait auparavant davantage autour de 5%, a-t-il fait valoir.

Surplus et dette

Le maire a également annoncé qu'en date du 15 octobre, la Ville prévoit terminer l'année avec un surplus de 1 million$. Une baisse du volume d'eau traité à l'usine d'épuration (300 000$) et une diminution de près de 1% des dépenses dans l'ensemble du budget d'opération (700 000$) justifient ce montant, a-t-il noté.

Au 31 décembre 2015, l'endettement total net à long terme est pour sa part estimé à 80,5 millions$, soit le même montant qu'en 2014. «En 2016, le conseil maintiendra la dette au même niveau qu'en 2013, malgré une augmentation de sa richesse foncière et, par conséquent, il pourra continuer d'améliorer sa situation financière», a déclaré Pascal Bonin.

Celui-ci a également affirmé que le conseil municipal entend poursuivre le développement «d'une image distincte de la ville de Granby ainsi que l'exploitation de projets novateurs en lien avec les villes intelligentes pour améliorer la qualité de vie des citoyens».

Comme le stipule la loi, la rémunération du maire et des conseillers a été présentée dans le cadre du discours du maire sur la situation financière de la Ville. Incluant leurs allocations de dépenses respectives, le maire touche des émoluments de 99 436$ et les conseillers, de 32 745$. Le maire reçoit également, à titre de représentant de la Ville au sein de la MRC de la Haute-Yamaska, une rémunération annuelle de 17 705$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer