D'élu municipal à élu fédéral Pierre Breton crée une fondation

Pierre Breton (au centre de la photo) et... (photo Alain Dion)

Agrandir

Pierre Breton (au centre de la photo) et quelques membres du conseil d'administration qui siégeront sur la nouvelle fondation Pierre Breton: Serge Bouchard, Fernand Lussier, Pascal Russell et Pierre Gravel.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Pierre Breton ne touchera pas aux 30 000 $ des allocations de départ et de transition auxquelles il a droit à titre d'élu municipal. Le représentant du district trois à Granby devenu député fédéral de Shefford versera plutôt ces «primes» dans une nouvelle fondation qui portera son nom et dont la mission sera de venir en aide aux démunis, a-t-il annoncé hier lors d'un point de presse.

«La fondation Pierre Breton versera au minimum 5000 $ par année à des personnes ou à des causes qui ont besoin d'aide, comme des enfants malades, des femmes en difficultés, des familles qui ont besoin de sous ou des gens âgés qui ont également des difficultés à arriver», a expliqué le député élu il y a un peu plus d'une semaine.

Déjà, les membres du conseil d'administration ont été identifiés et présentés aux médias. Ils proviennent des quatre coins de la circonscription. Il s'agit du maire de Waterloo, Pascal Russell, du président de la coopérative de solidarité de Roxton Pond, Serge Bouchard, de l'agent d'artistes et trésorier de la Fondation Alzheimer, Pierre Gravel, de l'entrepreneur retraité de Rougemont, Fernand Lussier ainsi que de l'homme d'affaires de Valcourt Laurian Gagné. La conjointe de Pierre Breton, Sophie Cabana, également travailleuse sociale, siégera en outre au sein du c.a..

Pour l'heure, les règles de fonctionnement de la fondation n'ont pas encore été déterminées. La mécanique et la mission de la fondation devront être «couchées» sur papier au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois, précise Pierre Breton, qui s'est attiré des critiques durant la campagne électorale pour avoir continué à toucher sa rémunération de conseiller municipal.

Chose certaine, il est déjà convenu que le député versera 5000 $ par année dans la fondation. Une activité de financement annuelle devrait également être mise de l'avant pour gonfler la cagnotte, note-t-il.

Redonner

Pierre Breton, conseiller municipal à Granby depuis 2005, affirme avoir eu lui-même l'idée de créer une fondation. Ses mois de campagne électorale lui ont permis de constater, dit-il, les besoins des différents organismes aux quatre coins de la grande circonscription qu'il représente dorénavant à Ottawa.

«C'est une façon de redonner à la communauté. J'utilise ces fonds publics auxquels j'ai droit pour aider les clientèles plus vulnérables de notre communauté. Dans le fonds, j'espère bien faire une différence dans la vie de ces gens qui nous entourent», affirme-t-il.

Pierre Breton souligne qu'il aurait également pu décider de renoncer à ses allocations et les laisser à la Ville. Mais, à ses yeux, cette somme de 30 000 $ représente peu sur le budget municipal de 90 millions$, alors qu'elle pourra faire une différence auprès des gens plus vulnérables.

Transition

Le nouveau député a par ailleurs souligné hier que sa démission à titre de conseiller municipal est effective à compter d'aujourd'hui. Il affirme avoir, au cours des derniers jours, finalisé ses dossiers à la Ville ainsi qu'à la Corporation de développement commercial et touristique de Granby et région, de même qu'au Zoo de Granby, deux organismes au sein desquels il représentait la Ville. «La transition est faite pour moi», dit-il tout en assurant néanmoins le ou la personne qui sera élu (e) dans son district de sa collaboration.

Pierre Breton a ainsi pu faire une «transition» à la Ville, mais il n'en va pas de même avec le député sortant de Shefford, le néo-démocrate, Réjean Genest. Selon M. Breton, la Chambre des communes s'est chargée de faire entreposer les meubles et les boîtes de l'ex-député. «Elle attend maintenant mon O.K. pour savoir où le matériel doit être livré. C'est à ce moment-là que je verrai ce qu'il y a dans les boîtes et quel genre de transition je ferai avec M. Genest, s'il y a lieu», dit Pierre Breton.

Pour l'heure, si l'assermentation du nouveau conseil des ministres est prévue mercredi prochain, celle des membres du Parlement n'a toujours pas encore été précisée.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer