Fonction publique : les employés manifestent

Quelque 150 employés de la fonction publique étaient en... (photo Alain Dion)

Agrandir

Quelque 150 employés de la fonction publique étaient en grève mardi et ont manifesté devant les locaux du palais de justice de Granby pour dénoncer l'impasse dans les négociations avec le gouvernement.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Pancartes à la main, des employés de la fonction publique ont débarqué au palais de justice de Granby, mardi matin, pour dénoncer l'impasse dans les négociations avec le gouvernement.

Environ 150 fonctionnaires et employés de divers ministères affiliés au Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec ont fait le pied de grue devant les locaux du palais de justice, rue Principale, pendant plusieurs heures.

Ils ont dressé un piquet de grève devant les entrées de la bâtisse gouvernementale, ce qui a déplu à certains travailleurs, rapporte Daniel Landry, président régional du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec en Montérégie. «Notre mot d'ordre était de laisser entrer ceux qui assurent les services essentiels», précise-t-il.

Selon ce que La Voix de l'Est a appris, les fourgons cellulaires ont pu entrer sans problème dans le garage du palais de justice. Certaines causes en chambre criminelle auraient également été entendues. Il n'a pas toutefois été possible de savoir dans quelle mesure les activités ont été perturbées dans l'édifice gouvernemental. La directrice du palais de justice de Granby nous a référé à la direction des communications, qui n'a pas rappelé le journal.

Les 32 000 employés de la fonction publique au Québec, dont 2700 en Montérégie, déplorent que le gouvernement n'a pas donné suite à leurs demandes déposées il y a plus d'un an. «C'est toujours un recul», affirme M. Landry. Il affirme que le gouvernement veut «saccager» leur régime de retraite et réduire le nombre de journées de maladie.

Pendant cette journée de grève légale - le syndicat a voté pour 10 jours de grève au total -, les policiers de Granby étaient sur place. «On est à l'affût», indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby, précisant qu'aucun débordement ou grabuge n'a été rapporté.

Au CIUSSS

De leur côté, les patients du CIUSSS de l'Estrie - CHUS peuvent aussi s'attendre à être confrontés à un certain ralentissement ou à de l'attente plus longue mercredi.

Bien que la Loi sur les services essentiels prévoit le maintien de 60 à 90% des services selon les types d'installations, les représentants syndicaux ont assuré que les services seraient maintenus à 90% dans tous les secteurs. Bien entendu, ils le seront à 100% dans les unités de soins intensifs et d'urgence.

 

- Avec la collaboration de La Tribune

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer