Une chaîne de télé pour les snowbirds

Dominique Delbast et Robert Leblond préparent le lancement... (Janick Marois, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Dominique Delbast et Robert Leblond préparent le lancement officiel de la nouvelle chaîne francophone TéléFloride.

Janick Marois, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

On dit qu'il y a plus de 1,5 million de personnes qui parlent français en Floride. En période hivernale, pas moins de 900 000 Québécois y trouvent refuge chaque année. Devant ce potentiel «énorme», l'homme d'affaires sheffordois Dominique Delbast a eu l'idée de lancer TéléFloride, une chaîne télévisuelle à l'intention des francophones établis dans cet État.

Celle-ci entrera en ondes au début de novembre sur WLPH, canal 44.1 - et sur le web - sur une base quotidienne, sept jours par semaine. La programmation sera diffusée en continu, à raison de trois blocs de huit heures par jour.

Dans ses studios loués dans la municipalité de Davie, la chaîne partage équipements et personnel technique avec la station Haitian Digital Television (HDT).  

Les premières semaines se limiteront à des diffusions ou rediffusions d'émissions bien connues. Le véritable envol de TéléFloride est prévu pour décembre.

C'est à ce moment que les téléspectateurs pourront notamment syntoniser l'émission matinale Bonjour Floride de 7h à 9h. Nouvelles du Québec et de la Floride, météo, circulation, sports et chroniques seront au menu de ces deux heures diffusées en direct.

Le contenu «maison» prévoit aussi des émissions axées sur les affaires publiques, les voyages, la cuisine et la découverte de francophones qui vivent - et réussissent - en Floride.

Des téléséries et films québécois et français, ainsi que des concerts francophones seront aussi à l'horaire, indique M. Delbast, qui est président de TéléFloride et du Groupe 50 Plus, qui souhaite aussi lancer la chaîne Génération + au Québec au printemps prochain.

Dans tous les cas, l'homme se garde bien de dévoiler l'identité des journalistes, animateurs ou chroniqueurs qui prendront l'antenne floridienne. Mentionnons qu'il s'agira de personnalités québécoises déjà établies là-bas ou qui se rendront sur place pour quelques mois.

Vaines tentatives

Certaines tentatives ont déjà été faites dans le passé pour établir une chaîne francophone locale en Floride, mais sans succès, laisse entendre M. Delbast. «C'était sur le câble et ce n'était pas viable», dit-il.

À l'heure actuelle, il est possible d'avoir accès à la télévision française du Québec à partir de ShawDirect moyennant des frais mensuels.

La nouvelle chaîne «hertzienne» TéléFloride permettra aux résidants et aux touristes de capter le signal au moyen d'une simple antenne disponible en magasin et qui peut être fixée près de leur téléviseur.

«Avec des oreilles de lapin, on peut capter dans un rayon de 25 milles de Miami», explique M. Delbast.

Robert Leblond dans l'équipe

Parmi les proches collaborateurs de Dominique Delbast, on retrouve le Sheffordois Robert Leblond, un habitué de la Floride qui a longtemps oeuvré dans des publications francophones du Sunshine State.

À 61 ans, ce dernier considère ce nouveau projet comme un beau défi. «C'est très différent pour moi qui ai toujours été dans les journaux. Il y a beaucoup de défrichage à faire pour déterminer le contenu, trouver des animateurs...», dit-il.

M. Leblond est convaincu que les efforts de l'équipe porteront leurs fruits. «J'ai confiance que ça va fonctionner. Tout est une question de publicité. Une fois que la chaîne sera connue, les revenus vont débouler», croit-il.

Ce projet est financé par le Groupe 50 Plus, dont Dominique Delbast est propriétaire avec le fondateur de MusiquePlus, Pierre Marchand.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer