Entente de coopération historique

Le forum se penchera également sur les réponses... (Archives La Presse)

Agrandir

Le forum se penchera également sur les réponses d'urgence, le déglaçage et la collaboration, a indiqué un communiqué du gouvernement canadien.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bob Weber
La Presse Canadienne

Les huit pays de l'Arctique, dont le Canada et la Russie, signeront une entente historique la semaine prochaine afin que leur garde côtière respective travaille de concert dans les eaux de plus en plus accessibles du Nord.

La création du Forum des gardes côtières de l'Arctique est considérée comme un pas en avant en ce qui a trait à la coopération internationale et étoffera les accords précédents dans des domaines comme la recherche et les secours.

«Le forum sera une organisation centrée sur les opérations qui renforcera la coopération et la coordination maritime dans l'Arctique», a écrit la Garde côtière américaine dans un courriel.

«L'idée de créer le forum a germé à la suite des inquiétudes des pays membres du Conseil de l'Arctique quant à l'amélioration de la sécurité et à la manière dont sont gérées les eaux de l'Arctique.»

Le forum se penchera également sur les réponses d'urgence, le déglaçage et la collaboration, a indiqué un communiqué du gouvernement canadien.

«Les dirigeants des huit gardes côtières, dont le Canada, s'entendent pour dire que la collaboration sur des questions opérationnelles profitera à tous», a déclaré Carole Swaindon de Pêches et Océans Canada, qui dirige la Garde côtière canadienne.

Le forum a été créé au Canada en mars 2014.

Cependant, le gouvernement Harper, protestant contre les actions de la Russie ailleurs dans le monde, avait refusé que les représentants de ce pays participent aux rencontres.

«Le Bureau du premier ministre a insisté pour que les Russes ne soient pas invités en raison de la situation en Ukraine», a dit John Higginbotham, qui a assisté à la rencontre en tant que partenaire du Centre pour l'innovation dans la gouvernance internationale de l'Université Carleton.

Les alliés du Canada n'étaient pas d'accord avec ce refus, a précisé M. Higginbotham.

«Ça a vraiment mis les gens en furie.»

Les Russes ont pu compléter les discussions aux États-Unis après que ces derniers eurent pris les devants dans le projet. Le projet sera signé à l'Académie américaine de la garde côtière à New London, au Connecticut, lors d'une rencontre avec les dirigeants des huit services de garde côtière.

Les pays participants sont le Canada, les États-Unis, la Russie, le Danemark, la Finlande, l'Islande, la Norvège et la Suède. La rencontre se tiendra de mercredi à vendredi.

Dans la plupart des pays, la garde côtière fait partie de l'armée. Cela signifie que le forum sera aussi un endroit où des haut gradés des différents pays seront en mesure de se rencontrer régulièrement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer