Le Manitoba légifère sur les droits de l'environnement

La Fondation David Suzuki a lancé la Tournée... (Patrick SanFaçon, Archives La Presse)

Agrandir

La Fondation David Suzuki a lancé la Tournée bleu Terre, pour réclamer auprès des provinces et du gouvernement fédéral une telle environnementale.

Patrick SanFaçon, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Lambert
La Presse Canadienne
Winnipeg

Le gouvernement néo-démocrate du Manitoba promet de déposer dans les prochains mois une déclaration de droits environnementaux, la première en son genre au Canada.

Le projet de loi va «ancrer les droits environnementaux» dans la manière de faire des affaires au Manitoba, a déclaré le premier ministre Greg Selinger vendredi, après une rencontre avec l'environnementaliste David Suzuki.

Cette déclaration dirigera tout ce que fait le gouvernement, des investissements dans les infrastructures au traitement de l'eau et des eaux usées, en passant par la gestion des émissions de gaz à effet de serre, a-t-il précisé.

Une telle législation jouera un rôle semblable à celui d'une loi sur les droits de la personne, «une toile de fond» à tout ce qui se fait dans la province.

David Suzuki

La Fondation David Suzuki a lancé la Tournée bleu Terre, pour réclamer auprès des provinces et du gouvernement fédéral une telle loi environnementale qui, selon M. Suzuki, déplacerait le fardeau de la preuve lorsque des usines posent un risque à l'environnement.

Il ne reviendrait plus à la victime de prouver qu'une usine nuit à la santé, mais aux dirigeants de démontrer qu'elle ne nuit pas à la qualité l'air, de l'eau et des sols qui sont cruciaux pour la santé, a fait valoir le président de la fondation.

Le premier ministre manitobain a affirmé vendredi qu'il déposerait ce projet de loi à l'Assemblée législative avant les élections provinciales prévues le 19 avril prochain. On ignore s'il sera adopté d'ici là.

M. Selinger a aussi annoncé un investissement de 400 000 $ sur les deux prochaines années dans un nouveau centre de recherche sur les changements climatiques à l'Université de Winnipeg.

Le Centre sur le climat des Prairies aidera les gouvernements et les entreprises privées, comme les sociétés d'assurance, à mieux comprendre les effets des changements climatiques, a fait savoir la présidente de l'université, Annette Trimbee.

«Le nouveau centre offrira des cartes et des modèles bien étudiés et fiables, des données sur les changements climatiques fondées sur des projections réelles que les gens peuvent utiliser», a-t-elle ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer