Des glissades d'eau à Amazoo

De nouvelles glissades d'eau bonifieront l'expérience d'Amazoo à... (Illustration fournie Zoo de Granby)

Agrandir

De nouvelles glissades d'eau bonifieront l'expérience d'Amazoo à partir de l'été prochain. Cela nécessite un investissement de 2,5 millions $.

Illustration fournie Zoo de Granby

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(GRANBY) Le Zoo de Granby investira 3 millions $ dans son parc aquatique en 2016. Au coeur de ce projet: l'ajout de glissades d'eau et la revitalisation de la rivière Cunucunoma, a annoncé hier le directeur général de l'endroit, Paul Gosselin.

«On fait une parenthèse en 2016 pour les animaux et on se concentre sur l'eau», a souligné M. Gosselin, à l'occasion d'une conférence de presse.

Les investissements réalisés au cours des dernières années ont permis de bonifier les habitats de plusieurs espèces animales (kangourous, macaques japonais, pandas roux, etc.). A contrario, la dernière nouveauté au parc aquatique Amazoo remonte à 2009 avec l'aménagement d'Hurakan, sa piscine à vagues et ses effets spéciaux. «Je pense qu'après sept ans, c'est un bon timingpour donner un push au parc aquatique», avance Paul Gosselin. 

Selon lui, l'ajout de glissades d'eau au parc aquatique faisait l'objet de demandes régulières de la part de la clientèle. Ce projet deviendra ainsi réalité l'été prochain. «Ça va permettre d'ajouter de l'émotion dans l'expérience de nos visiteurs», croit M. Gosselin.

La nouvelle structure sera aménagée près de la rivière Cunucunoma. Elle comprendra trois glissades familiales accessibles à partir du sommet d'une tour de 15 mètres. Les baigneurs pourront s'élancer dans ces glissoires sur des chambres à air doubles. L'une des glissades sera couverte, une autre munie de sections ouvertes et fermées, tandis que la troisième sera équipée d'un «bol» qui fera tourbillonner les aventuriers jusqu'au bassin d'arrivée. 

«C'est quand même imposant, mais c'est surtout une tour en hauteur. On avait de l'espace de disponible sur le terrain. On agrandit par en dedans», fait valoir le directeur général du Zoo.

Sans subvention

Paul Gosselin précise par ailleurs que la nouvelle attraction d'Amazoo, qui pourra accueillir de 900 à 1000 personnes à l'heure, s'adressera en bonne partie à la clientèle des préados et des ados (enfants de 42 pouces et plus). «Ils voulaient avoir un peu plus d'action dans le parc aquatique. Voici la réponse», dit-il.

Les plus petits y trouveront néanmoins leur compte car une glissade sera ajoutée au bassin Booshikë, apprécié des enfants. 

Autre nouveauté incluse dans l'investissement de 3 millions $ annoncé hier: la rivière Cunucunoma sera revampée avec l'ajout d'une quinzaine de nouvelles stations «interactives». «Les gens vont pouvoir avoir de l'interaction entre eux et avec les gens à l'extérieur de la rivière. (...) Il risque aussi d'y avoir des stations de la rivière à même la structure des glissades», explique le directeur général du Zoo.

Celui-ci a par ailleurs précisé hier que ce nouvel investissement ne fait pas l'objet de subvention. Il sera financé à même les profits du Zoo. «Le Zoo est en bonne santé financière. Nous sommes un organisme sans but lucratif qui réinvestit ses avoirs dans ses actifs», souligne-t-il.

Le président du conseil d'administration, Serge Bernier, a pour sa part souligné que le Zoo a investi près de 25 millions $ dans ses installations depuis 2009. Aussi, l'endroit compte plus de 650 employés durant la haute saison touristique et génère des retombées économiques annuelles de 50 millions $. 

Complémentaire

Le maire de Granby, Pascal Bonin, a fait valoir que l'ajout annoncé à Amazoo reflète un besoin. «Et être collé sur les besoins de la clientèle, ça fait aussi partie du succès», a-t-il avancé.

Le directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, s'est réjoui de cette annonce hier. «Ça va permettre de mieux répartir les visiteurs qui étaient beaucoup dans la piscine à vagues. Ça va être un plus pour l'attraction et un plus pour l'expérience de la clientèle», a-t-il commenté.

Selon lui, les nouvelles glissades d'eau du Zoo de Granby n'entreront pas en compétition directe avec celles de Bromont, montagne d'expériences. Cela demeure deux produits qui visent des clientèles différentes, à ses yeux. «On va devenir un des plus importants parcs aquatiques au Québec avec le Zoo et Bromont. La signature aquatique va être très forte. Les Cantons-de-l'Est vont tirer avantage de cette complémentarité», estime M. Larouche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer