Bilan de campagne: les gens veulent du changement, croit Claire Mailhot

Alors que pointe à l'horizon la ligne d'arrivée du «marathon... (Janick Marois)

Agrandir

Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Alors que pointe à l'horizon la ligne d'arrivée du «marathon électoral», Claire Mailhot est sereine. La candidate néo-démocrate dans Shefford est d'avis que les valeurs qu'elle véhicule feront pencher la balance de son côté lundi.

«J'ai été bien accueillie partout, d'un bout à l'autre du comté. C'est un privilège de voir l'ensemble des acteurs, des élus, des gens. D'écouter leurs préoccupations, leurs espoirs, leurs déceptions. Ces rencontres m'ont confirmé que je suis à la bonne place. Je me suis présentée en politique par convictions, par désir de changer les choses. Ça tombe bien parce que c'est ce que les gens veulent», a indiqué Claire Mailhot lors d'un point de presse, vendredi.

D'autre part, la candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) estime que les citoyens sont «tannés des vieilles recettes politiques» qui favorisent, selon elle, les plus riches au détriment des gens de la classe moyenne. Questionnée à propos du principal enjeu de la campagne, Mme Mailhot n'a pas hésité à pourfendre les autres partis. «Le NPD est le seul parti qui propose un changement de culture. Le citoyen est au centre des préoccupations. C'est aussi le seul qui va faire une meilleure répartition de la richesse. Rappelez-vous qu'on a parlé du scandale des commandites pendant longtemps. Les conservateurs ont aussi des scandales. Un gouvernement honnête et responsable, ça ferait du bien.»

Pendant la course électorale, les adversaires de la représentante néo-démocrate dans Shefford ont évoqué à de nombreuses reprises le bilan du député sortant, Réjean Genest, le qualifiant notamment de «fantôme». Pourquoi ne pas s'être dissociée de lui durant la campagne? «Je suis une fille de terrain. Je sais ce que je suis capable de livrer aux électeurs. Je ne suis pas responsable des actions d'une autre personne. À M. Genest de faire le bilan de son mandat.»

Tous les détails dans le journal de demain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer