Expropriation: étude environnementale en cours

Le directeur général de St-Césaire, Bertrand Déry.... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur général de St-Césaire, Bertrand Déry.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Une nouvelle étape est en voie d'être franchie dans le dossier de l'expropriation de neuf immeubles en vue de l'agrandissement de l'école Saint-Vincent, à Saint-Césaire. En effet, le conseil municipal a procédé mardi soir au dépôt du premier mandat confié à la firme Services Exp, qui est responsable de l'évaluation environnementale des terrains sur lesquels se trouvent les résidences qui seront expropriées.

La phase 1 de ce mandat comprend une étude exhaustive de divers documents visant à déterminer si, historiquement, des incidents pourraient avoir contaminé le sol d'une quelconque façon.

Les terrains ciblés par cette première analyse feront ensuite l'objet de la seconde phase du mandat, qui prévoit entre autres des travaux de forage et des visites à l'intérieur des bâtiments, pour valider la présence de «quelque chose», comme indique le directeur général Bertrand Déry.

«Comme on est dans le dénouement pour l'acquisition des propriétés, il est évident que la Ville doit acheter des terrains non [contaminés] et libre de contraintes», a-t-il ajouté.

Selon nos informations, deux des neuf adresses en question devront être inspectées plus en détail par la firme, puisqu'il y a déjà eu une station-service sur le terrain.

Un budget maximal de 13 300$ est alloué pour cette deuxième moitié de l'expertise, alors que l'étude documentaire a coûté 4650$ à la Ville, avant taxes. Ces sommes sont incluses dans l'enveloppe d'environ 3,5 millions de dollars allouée au processus d'expropriation. «Les dépenses prévues incluent la prévision de la valeur des immeubles, les honoraires professionnels de toutes sortes et les imprévus», précise le directeur général.

La municipalité attend toujours, par ailleurs, la date-butoir à laquelle les terrains devront être livrés à la Commission scolaire des Hautes-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer