Espace 100 noms: nouveau local pour plus de plaisir

Rafi Allaouirdian déménage l'Espace 100 noms et repart à... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Rafi Allaouirdian déménage l'Espace 100 noms et repart à zéro, avec plus de plaisir et d'expérience derrière la cravate. Il préparera dans les prochains jours ce local qui accueillera la communauté de Sutton.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(SUTTON) La charge était trop lourde pour Rafi Allaouirdian et Bruno Gagnon, les deux hommes derrière l'Espace 100 noms de Sutton. En plus des tâches importantes de gestion, et du manque d'implication de la part de la communauté, une odeur persistante de moisissure a enfoncé le dernier clou dans le cercueil de l'appartement communautaire. Mais, tel le phénix, le concept renaîtra de ses cendres... peut-être sous un autre nom.

«On est en train de transférer dans un plus petit local et on va changer l'approche», explique M. Allaouirdian. Il a loué le local derrière la cordonnerie qu'il opère, armé de toute l'expérience acquise dans les derniers mois.

Sur la page Facebook du local communautaire, une photo montre que l'état de la caisse est de presque 2000 $ dans le négatif, malgré l'intérêt grandissant de la population.

«Je faisais beaucoup de travail moi-même. L'été, c'était tranquille avec toutes les activités qui se passaient à Sutton. Depuis environ un mois, il y avait de plus en plus d'intérêt. On bookait des activités de toutes sortes. C'est juste qu'avec le manque d'implication, je faisais la plupart du travail de gestion. En plus, il y eut un problème d'odeur. Tout mis ensemble, on a cancellé le local là bas.»

Plus personne n'avait de plaisir dans ce projet, alors que l'idée de base était le partage dans la bonne humeur.

Celui qui est derrière le service de location gratuit d'outils de travail buche actuellement pour adapter le nouveau local pour une ouverture dans les prochaines semaines. L'Espace 100 noms pourrait changer de nom, mais la vocation communautaire restera la même, assure-t-il. «On est en train de réorganiser mieux qu'avant, avec plus de plaisir.»

La vision changera un peu, par exemple en tenant des portes ouvertes les jeudis pour des rencontres devant café et biscuits. «Ça va être très festif, très communautaire.»

cynthia.laflamme@lavoixdelest.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer