Octobre, mois des piétons : encore bien du travail à faire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Un automobiliste qui freine au dernier instant pour éviter de renverser un piéton. Un marcheur qui traverse la rue au mauvais endroit. Les policiers de Granby relancent leur campagne « Prudence, patience et respect  » à l'occasion du mois d'octobre qui est consacré à la sécurité des piétons dans le but de changer le comportement des usagers.

Cinquante-deux piétons sont décédés au Québec en 2014. Pas moins de 264 ont été gravement blessés et 2325 ont subi des blessures mineures durant la même année. Malgré toutes les campagnes de prévention, il reste encore du travail à faire. «Il faut changer le comportement des usagers», estime Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Des piétons qui traversent au mauvais endroit ou sans s'assurer d'être bien vus par les automobilistes à une traverse piétonnière. Des conducteurs qui ne cèdent pas le passage ou qui freinent au dernier instant parce qu'ils n'avaient vu le piéton. Ces scénarios se produisent encore dans les rues de Granby.

Lors du passage de La Voix de l'Est à la traverse pour piétons située sur la rue St-Charles hier matin, une piétonne est passée à un cheveu d'être happée par un conducteur qui l'a aperçue au dernier instant en quittant le stationnement du Maxi.

«Il y a toujours des délinquants»

La directrice générale de la Résidence St-Charles située à deux pas du commerce, Johanne Roy, est fréquemment témoin de comportements à risque à la traverse piétonnière où des modifications ont été apportées pour qu'elle soit plus visible.

«Ça se passe relativement bien, mais il y a toujours des délinquants qu'ils soient automobilistes ou piétons. Les gens ne font pas nécessairement attention et considérant le débit de voitures qu'il y a dans la rue, ça devient problématique. Les gens se dépêchent de sortir du stationnement chez Maxi et ne regardent pas le piéton. Et j'ai des piétons qui ne regardent pas non plus», raconte-t-elle.

Mme Roy a d'ailleurs demandé aux autorités d'abaisser la limite de vitesse à 30 km/h et d'installer une enseigne lumineuse afin de rendre la traverse pour piétons encore plus visible, dit-elle. 

En ce mois consacré à la sécurité des piétons, les policiers de Granby interviendront auprès des piétons et des automobilistes pour les amener à changer leur comportement.

Des opérations de prévention et en application de la loi sont à l'horaire. Il faut dire que les piétons sont davantage susceptibles d'être blessés en octobre, notamment parce qu'ils sont moins visibles.

«Les citoyens doivent faire leur part. Ils doivent être prudents, patients et respectueux sur les routes», indique M. Rousseau.

Un piéton en infraction est susceptible de recevoir une contravention de 15$ tandis qu'un constat de 100$ sera délivré à automobiliste qui commet un délit.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer