Collision fatale à Acton Vale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Fin tragique pour un quinquagénaire d'Acton Vale qui a péri dans une violente collision frontale avec un poids lourd sur la route 116, hier matin. Sous la force de l'impact, le mastodonte s'est renversé à quelques pas d'une résidence et s'est enflammé. Une distraction au volant pourrait être à l'origine de la collision.

Jean-Guy Martel, 53 ans, était au volant d'un taxi de son entreprise Taxi Acton, vers 8 h 30, lors que sa minifourgonnette aurait subitement bifurqué de sa trajectoire pour se retrouver en sens inverse sur la route provinciale à Acton Vale. Le camionneur au volant du poids lourd qui roulait en direction d'Upton n'a pu éviter l'impact.

La scène de la collision témoignait de la violence de l'impact. La minifourgonnette, qui n'était plus qu'un amas de ferraille, a terminé sa course contre une glissière de sécurité. Des débris jonchaient la chaussée sur plusieurs mètres. Le conducteur a succombé à ses blessures. Les pompiers ont dû utiliser les pinces de désincarcération pour le libérer.

Un incendie dans le camion

Le poids lourd dans lequel voyageaient le camionneur et un passager s'est renversé dans le fossé à environ 200 pieds de la collision, à proximité d'une résidence. La violence de l'impact a été telle qu'un incendie s'est déclaré dans le camion.

Blessés, les occupants ont réussi à s'en extirper. Les trois occupants de la résidence, qui ont été incommodés par la fumée, ont quant à eux été évacués.

«Le feu s'était propagé surtout à l'avant du camion et ça commençait à se propager à la maison, décrit Daniel Proulx, directeur du Service des incendies d'Acton Vale. On a concentré nos efforts à éteindre le brasier le plus rapidement possible.»

Le poids lourd est une perte totale. La résidence a été endommagée, principalement par la chaleur du brasier.

Un enquêteur en scène d'accident et un reconstitutionniste de la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur les lieux de la collision hier pour faire la lumière sur les causes et les circonstances de la tragédie. Plusieurs hypothèses sont étudiées, explique la sergente Joyce Kemp, porte-parole de la SQ en Montérégie.

Celle d'une distraction au volant semble être la plus plausible pour le moment. Il était trop tôt hier pour savoir si l'utilisation du cellulaire au volant aurait joué un rôle dans la tragédie.

Propriétaire de la compagnie

La Voix de l'Est s'est présentée aux locaux de la compagnie de taxi valoise, hier. La dame qui s'est adressée au journal, la voix nouée par l'émotion, a poliment fait savoir qu'elle préférait ne pas commenter pour le moment en ajoutant que pour l'instant, «on essaie de gérer la situation».

La victime était propriétaire de la compagnie, selon les informations obtenues au registre des entreprises du Québec.

Pendant le travail des secouristes et des policiers, la route 116 a été fermée pendant quelques heures entre les routes Tétreault et Cournoyer. Une voie était accessible en alternance en après-midi avant de permettre la circulation à nouveau dans les deux directions.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer