• La Voix de l'Est > 
  • Actualités 
  • > Du bois réutilisable dans un conteneur à déchets: un entreposage «temporaire», selon le... 

Du bois réutilisable dans un conteneur à déchets: un entreposage «temporaire», selon le CIUSSS-Estrie

Deux employés du CIUSSS-Estrie ont jeté hier après-midi... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Deux employés du CIUSSS-Estrie ont jeté hier après-midi des morceaux de bois dans le conteneur à déchets du Centre Vittie et Desjardins, à Granby. Confrontés au fait que le bois peut être revalorisé à l'éco-centre, les deux hommes sont revenus une quinzaine de minutes plus tard pour vider le conteneur.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Granby) Le Centre Marie-Berthe-Couture à Granby envoie-t-il ses matériaux réutilisables à l'éco-centre pour être revalorisés?

La Voix de l'Est a observé deux hommes s'affairant hier après-midi à vider la boîte d'une camionnette en jetant plusieurs morceaux de bois dans le conteneur à déchets du Centre Vittie et Desjardins, un établissement de soins de longues durées appartenant au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie, un organisme qui relève du ministère de la Santé.

Quand nous avons abordé l'un d'eux, il nous a dit qu'il s'agissait de morceaux d'une grande armoire provenant du Centre Marie-Berthe-Couture, situé juste derrière.

Questionné à savoir pourquoi le bois n'était pas envoyé à l'éco-centre pour être revalorisé, comme le font d'autres institutions publiques, il a dit l'ignorer. «C'est toujours ça qu'on fait», a-t-il dit, désignant le conteneur à déchets. Il a quitté sans s'identifier.

Lorsque nous étions en train de prendre des photos de l'intérieur du conteneur à déchets, les deux hommes sont revenus. Le deuxième homme, qui semblait être le responsable, nous a dit que ce type de bois ne pouvait être amené à l'éco-centre. D'où la raison de le jeter dans le conteneur à déchets.

Quand nous l'avons informé que ce n'est pas le cas, il en a été étonné. Il n'a pas voulu nous dire son nom, se limitant à dire qu'il travaillait pour le CIUSSS-Estrie.

Une quinzaine de minutes plus tard, les deux hommes sont revenus avec la camionnette. Ils ont retiré tous les morceaux de bois du conteneur, les ont placés dans la boîte de la camionnette et sont repartis.

«Solution temporaire»

Les deux hommes sont des employés du CIUSSS-Estrie, a confirmé Joan Beauchamp, porte-parole de l'organisation. Il appert qu'ils ont utilisé le conteneur à déchets pour entreposer temporairement les morceaux de bois, a-t-elle expliqué.

Selon ses dires, les morceaux venaient d'une grande armoire qui avait été endommagée par de l'eau. Les deux employés l'ont démontée puis ont entreposé les morceaux dans le conteneur à déchets le temps de constituer une quantité plus importante de matériaux réutilisables. Il était convenu, a-t-elle dit, que les morceaux de bois allaient être retirés quelques heures plus tard et déposés dans un conteneur prévu à cet effet sur le terrain de l'hôpital de Granby.

Aucun autre endroit n'était propice au Centre Marie-Berthe-Couture où laisser les morceaux de bois. «Ce n'est pas optimal, mais c'est une solution temporaire», a dit Mme Beauchamps en entrevue.

Pourquoi ne pas avoir apporté immédiatement les morceaux de bois dans le conteneur prévu à cet effet à l'hôpital, lui a-t-on demandé. Les employés voulaient d'abord vérifier si d'autres matériaux réutilisables se trouvaient dans le garage du Centre Marie-Berthe-Couture, a répondu Mme Beauchamp. «Ils ne pouvaient pas laisser les morceaux par terre. Ça aurait été dangereux», a-t-elle dit.

Les morceaux de bois ont été déposés dans le conteneur en après-midi, a assuré Mme Beauchamp.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer