Cambriolage à Saint-Césaire: deux hommes arrêtés

Des individus se sont introduits dans l'hôtel de... (photo Alain Dion)

Agrandir

Des individus se sont introduits dans l'hôtel de ville de Saint-Alphonse cette semaine. On voit ici le maire Marcel Gaudreau montrant les dommages causés à la porte.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Saint-Paul-d'Abbotsford) Le vol perpétré dans un commerce de Saint-Césaire plus tôt cette semaine pourrait bien être résolu. La Sûreté du Québec a annoncé avoir arrêté deux hommes à Boucherville et à Montréal relativement à ce cambriolage. Les individus sont également soupçonnés d'avoir commis des méfaits dans les hôtels de ville de Saint-Alphonse et Saint-Paul-d'Abbotsford.

François Tremblay, 37 ans, de Boucherville et le Montréalais Michel Côté, 53 ans, ont été arrêtés par les policiers à leur résidence respective, jeudi soir. Des accusations criminelles de complot en vue de commettre une introduction par effraction dans un commerce de la rue Notre-Dame à Saint-Césaire, possession d'outils de cambriolage, introduction par effraction et vol d'un coffre-fort, de chèques et d'argent d'une valeur de moins de 5000$ ont été déposées contre eux, hier.

Tremblay est aussi accusé d'avoir causé des méfaits à un coffre-fort et d'avoir possédé un tel objet sachant qu'il avait été obtenu par la perpétration d'un crime.

Les policiers ont fouillé leur résidence où ils ont recueilli des éléments de preuve. Le procureur a pour le moment déposé des accusations contre le duo concernant le vol du coffre-fort dans une entreprise de Saint-Césaire, survenu dans la nuit de mardi à mercredi.

À quelques heures d'intervalle, les hôtels de ville de Saint-Paul-d'Abbotsford et Saint-Alphonse ont aussi été visités cette nuit-là par des cambrioleurs. Ils ont fouillé les classeurs dans les locaux de la municipalité de Saint-Alphonse, mais sans rien emporter avec eux. Du côté de Saint-Paul-d'Abbotsford, c'est le coffre-fort qui a été pillé, mais on ignore la nature de ce qui a été dérobé.

Les policiers soupçonnent les deux hommes d'avoir participé à ces deux crimes, mais l'enquête se poursuit. Le dossier sera soumis au procureur qui déterminera s'il y a matière à déposer ou non des accusations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer