Cambriolages dans la région : deux hôtels de ville ciblés

On voit ici le maire de Saint-Alphonse-de-Granby, Marcel... (photo Alain Dion)

Agrandir

On voit ici le maire de Saint-Alphonse-de-Granby, Marcel Gaudreau, dans un des bureaux de la mairie fouillés par des voleurs.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Saint-Alphonse-de-Granby) L'hôtel de ville de Saint-Paul-d'Abbotsford a été le théâtre d'un cambriolage dans la nuit de mardi à mercredi, pouvait-on lire dans La Voix de l'Est, hier. Or, des malfaiteurs se sont aussi introduits par effraction dans les bureaux municipaux de Saint-Alphonse-de-Granby le même soir, à quelques heures d'intervalle. Idem dans une entreprise de Saint-Césaire. La Sûreté du Québec tente d'élucider cette série de délits.

«Vers deux heures du matin, le directeur général (Réal Pitt) a reçu un appel de la centrale d'alarme de l'hôtel de ville. Ça réveille mal. Quand les policiers sont arrivés, les voleurs avaient décampé», a indiqué le maire Marcel Gaudreau. Selon lui, les suspects «ne connaissaient pas très bien l'endroit». «Pour entrer, les voleurs ont forcé la porte arrière. Ils en ont défoncé deux autres [portes] pour entrer dans des bureaux. Ils ont fouillé dans les filières, mais ils n'ont rien pris. Ils pensaient peut-être trouver de l'argent. Heureusement, ils n'ont pas touché à la voûte», a-t-il poursuivi. La porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ) en Estrie Aurélie Guindon a confirmé que «rien n'a été volé» dans les locaux de la mairie.

Prise de conscience

L'hôtel de ville de Saint-Alphonse-de-Granby a été fermé durant toute la journée, mercredi, pour permettre à un technicien du service de l'identité judiciaire de la SQ de relever des empreintes sur la scène, entre autres. Hier, les affaires reprenaient tranquillement leur cours dans le bâtiment municipal. M. Gaudreau a néanmoins concédé que l'incident a «ébranlé son équipe». «En entrant ici, les voleurs avaient accès à un paquet d'informations [documents] et un peu d'argent. Par chance, il y a eu plus de peur que de mal. Je crois qu'ils ont manqué de temps à cause de l'alarme. Mais pour nous autres, c'est un peu comme s'ils violaient notre intimité, a-t-il mentionné. On est comme une petite famille.»

Selon M. Gaudreau, il s'agit du premier incident du genre à survenir à l'hôtel de ville de Saint-Alphonse-de-Granby. Et le maire compte bien faire en sorte que ça ne se reproduise pas. «On avait prévu installer un système de caméras de surveillance à l'intérieur et dehors. Ça va se faire d'ici peu, a dit l'élu municipal. Je veux aussi qu'on installe des portes d'acier dans les bureaux. Disons que je veux rendre la tâche plus difficile aux voleurs s'ils osent revenir.»

Rappelons qu'un modus operandi similaire a été utilisé par les cambrioleurs qui se sont introduits dans les deux hôtels de ville. Toutefois, des documents administratifs ont été dérobés dans la mairie de Saint-Paul-d'Abbotsford, pour être retrouvés par la suite, a indiqué la porte-parole de la SQ en Montérégie Ingrid Asselin. Du côté de la compagnie de la rue Notre-Dame, à Saint-Césaire, une somme d'argent a été subtilisée. «Un lien a été établi entre les deux événements», a précisé la représentante de la SQ. L'enquête se poursuit.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer