GE Aviation au service de cinq organismes

Une quarantaine d'employés de GE Aviation de Bromont... (Photo Alain Dion)

Agrandir

Une quarantaine d'employés de GE Aviation de Bromont ont mis la main à la pâte pour arracher le nerprun bourdaine, au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Près de 450 personnes ont pris d'assaut les établissements et terrains de divers organismes de la région pour donner de leur temps et faire profiter de leur expertise, offrant ainsi un coup de main très apprécié. La septième Journée nationale d'entraide de GE Aviation de Bromont se tenait hier à travers la région. Plus de 2700 heures de bénévolat étaient prévues.

Les volontaires, payés malgré tout par l'entreprise bromontoise, ont été répartis à cinq adresses. Depuis le début, en 2009, des employés aident le camp Garagona, à Frelighsburg, qui offre des services aux déficients intellectuels. Chaque année, une quarantaine de personnes prêtent leur bras pour l'entretien du terrain. Ils ont par le passé construit le dortoir. «Ça a commencé comme ça, je les avais visités et j'avais été très touché par ce que j'avais vu», se souvient Amal Abhir, responsable des activités de volontariat à l'usine.

SOS Dépannage choyé

Une centaine de personnes étaient présents toute la journée dans les locaux de SOS Dépannage pour trier vêtements et objets, nettoyer, en plus d'offrir leur expertise. Par exemple, les électriciens ont pu proposer des services dans leur domaine. Au Centre national de cyclisme de Bromont, des bénévoles formés pour le travail en hauteur ont participé à la rénovation de la toiture, d'autres ont aidé aux autres rénovations. Des paniers de nourriture ont été préparés et livrés en matinée au Centre d'aide Soeur Marguerite Dubois. Quarante personnes ont nettoyé, peinturé à l'extérieur et travaillé sur le terrain de la Maison Au Diapason, pour une troisième année consécutive. Enfin, une quarantaine de personnes ont bûché dur pour arracher les envahissants nerpruns bourdaines, au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin.

Mais ce n'était pas tout. Un groupe a lavé des voitures pour amasser des fonds pour SOS Suicide. À 14 h hier, une centaine de voitures avaient été lavées au coût de 10 $. Un Marchothon a aussi eu lieu, alors que les marcheurs devaient faire un don pour Centraide et SOS Suicide pour effectuer les 13 km du parcours. Les cyclistes ont enfourché leur vélo pour des trajets de 40 à 100 km, en échange d'un don.

Les pompiers de Sherbrooke sont aussi venus chercher les 2500 $ en cadeaux destinés à une centaine d'enfants pour l'arbre de Noël. À cela s'ajoutent 700 livres... de livres pour enfants qui prendront l'avion vers Haïti.

«On est vraiment très content du soutien de toute l'équipe et aussi de l'encouragement de la direction de l'usine, souligne Mme Abhir. Les gens voient ça comme quelque chose qui les regroupe. Vraiment, cette année, c'est exceptionnel.» Il s'agit de la meilleure édition de cette journée spéciale d'implication communautaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer