Pour des enfants solides et heureux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

Enseignante et mère de trois enfants, Julie Bazinet croit qu'il est possible d'offrir une éducation basée sur le bien-être et l'épanouissement des enfants. Comment ? Par la psychologie positive. Le mardi 22 septembre, elle lancera son premier livre sur le sujet dans le but d'amener parents, enseignants et éducateurs à outiller les petits de belle façon pour leur avenir.

Le lancement d'Éduquer les enfants par la psychologie positive ouvrira la conférence de l'auteure et animatrice Christine Michaud dans le cadre des rencontres Se relier au coeur du monde organisées mensuellement à l'école secondaire Paul-Germain-Ostiguy de Saint-Césaire. « Nous avons souvent collaboré, alors je trouvais intéressante l'idée de jumeler les deux événements », explique Julie Bazinet, qui enseigne à la maternelle à l'école Jean XXIII d'Ange-Gardien.

En 2011, Christine Michaud a d'ailleurs signé la préface d'un collectif produit par les élèves de l'établissement scolaire de niveau primaire. Tous avaient répondu à la question « où se cache le bonheur ? », donnant ainsi naissance à un recueil de textes à leur image.

« Et Christine suit en ce moment la formation sur la psychologie positive, alors... », ajoute l'enseignante.

PREUVES SCIENTIFIQUES

Julie Bazinet a toujours eu un intérêt pour le développement personnel. Et quand les phénomènes sont appuyés par la science, sa soif d'apprendre est alors quintuplée. C'est ce qui s'est passé dans le cas de la psychologie positive qui, insiste-t-elle, n'a rien à voir avec la simple pensée positive.

« Je n'ai rien inventé, lance-t-elle. Tout ça part de vieux principes : par exemple, que la gratitude, l'optimisme, l'engagement, la confiance, la créativité, etc. engendrent le bien-être. »

Des concepts qui, lorsque mis en place dès le plus jeune âge, permettent de réduire le stress, d'optimiser le potentiel et la force de caractère des enfants, voire d'éloigner la dépression, dit-elle.

C'est en rédigeant un essai sur le sujet dans le cadre de sa maîtrise en éducation en 2013 que Mme Bazinet a décidé de se pencher sur l'écriture d'un livre destiné à tout adulte qui partage la vie d'un enfant. Un ouvrage concret rempli d'exemples, d'activités et de réflexions, toujours dans le but d'amener les petits à être plus heureux et bien dans leur tête comme dans leur peau.

« Tout le matériel était en anglais, ce que je trouvais un peu frustrant, affirme l'auteure. J'ai voulu écrire sur la psychologie positive pour la rendre accessible. Pour expliquer aux enfants qu'ils ont du pouvoir sur leur bonheur et leur bien-être. Qu'ils peuvent décider d'être bien ou pas. »

À partir de ses recherches et de ses nombreuses lectures, Julie Bazinet a pondu un livre d'environ 130 pages pour « préparer les petits pour le futur. »

« Je devais faire connaître cette approche, dit-elle. Ça a un véritable bienfait sur les enfants, les parents et les enseignants. Ça fonctionne. C'est maintenant prouvé. »

Soucieuse de diffuser le fruit de ses recherches, Julie Bazinet n'exclut pas la possibilité d'offrir une suite à ce premier livre. Dans un avenir rapproché, elle entend former d'autres enseignants qui aimeraient se familiariser avec les principes de la psychologie positive. « C'est nouveau dans les écoles, concède-t-elle. Ça peut juste faire du bien et ça peut nous permettre de revoir notre métier d'enseignant. Ça se fait facilement au quotidien avec les enfants. »

Le lancement d'Éduquer les enfants avec la psychologie positive aura lieu le mardi 22 septembre, entre 17 h et 19 h.

isabelle.gaboriault@hebdoleplus.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer