Cambriolage à l'hôtel de ville de Saint-Paul-d'Abbotsford

L'hôtel de ville de Saint-Paul-d'Abbotsford a été visité... (photo La Voix de l'Est)

Agrandir

L'hôtel de ville de Saint-Paul-d'Abbotsford a été visité par des cambrioleurs, qui se sont intéressés au coffre-fort.

photo La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Saint-Paul-d'Abbotsford) L'hôtel de ville de Saint-Paul-d'Abbotsford a reçu la visite de cambrioleurs, qui ont fouillé le coffre-fort du bureau du directeur général de la municipalité. Une entreprise de Saint-Césaire a subi le même sort durant la même nuit.

Le ou les suspects se sont introduits par effraction dans le bâtiment municipal durant la nuit de mardi à hier. Ils se sont intéressés à une seule chose: le coffre-fort du directeur général, indique le maire Jacques Viens.

Or, celui-ci ne contenait ni argent ni documents pouvant contenir des informations confidentielles.

«On a eu plus de peur que mal», renchérit le DG, Daniel-Éric St-Onge.

La nature de ce qui a été dérobé n'a pas été précisée davantage, mais les autorités assurent qu'aucune information sensible ou confidentielle ne s'est retrouvée dans les mains du ou des cambrioleurs qui sont toujours recherchés par la police. 

Les voleurs n'ont pas pu s'introduire dans la voûte de l'hôtel de ville. Ils ne se sont pas intéressés non plus aux ordinateurs portables qui se trouvaient dans les locaux, indique le maire.

«On n'a aucune idée de leurs intentions», ajoute Jacques Viens.

La Sûreté du Québec enquête. Des techniciens du service de l'identité judiciaire ont passé les lieux au peigne fin, hier matin, pour recueillir des éléments de preuve. L'hôtel de ville a d'ailleurs fermé ses portes jusqu'à 13 h, le temps de permettre à la SQ d'effectuer son travail dans ses locaux.

Un autre vol

Une entreprise de la rue Notre-Dame, à Saint-Césaire, a également été cambriolée pendant la même nuit. Là aussi, c'est le coffre-fort qui aurait intéressé les voleurs, mais on ignore s'ils ont réussi à emporter quoi que ce soit.

À la SQ, la porte-parole Ingrid Asselin affirme qu'il est trop tôt pour établir s'il existe un lien entre les deux événements.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer