Breton prône un leadership fort pour relancer l'économie

«C'est essentiel que notre gouvernement exerce un leadership... (photo Alain Dion)

Agrandir

«C'est essentiel que notre gouvernement exerce un leadership fort pour relancer l'économie», a fait valoir le candidat libéral dans Shefford, Pierre Breton, lors d'une conférence de presse organisée hier après-midi.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Alors que le Canada se retrouve officiellement en récession, le Parti libéral compte redresser la situation à coups d'allégements fiscaux et d'investissements en infrastructures. En conférence de presse, hier après-midi à Granby, le candidat local Pierre Breton a exposé les bénéfices potentiels des mesures libérales dans la circonscription de Shefford.

L'équipe Trudeau souhaite aller à contre-courant de «l'austérité» des conservateurs visant à retrouver l'équilibre budgétaire. En réponse à des questions sur le sujet, Pierre Breton a reconnu que la stratégie des libéraux pourrait engendrer de nouveaux déficits.

«C'est essentiel que notre gouvernement exerce un leadership fort pour relancer l'économie», fait valoir le candidat libéral, qui dit avoir sondé les préoccupations de milliers d'électeurs ces dernières semaines.

Pierre Breton a vanté l'allocation familiale bonifiée et non imposable promise par son parti. Cette aide pourrait atteindre jusqu'à 533 $ par enfant chaque mois. D'après les chiffres présentés hier, la mesure toucherait 90 % des familles vivant dans la circonscription (soit celles dont le revenu est inférieur à 150 000 $).

«Notre plan pour les familles est au diapason de leurs besoins réels. C'est de l'argent neuf dans leur budget, plutôt qu'un faux cadeau taxable comme l'a fait M. Harper ou des garderies déjà existantes au Québec, comme le propose M. Mulcair», insiste Pierre Breton.

De plus, il estime qu'une réduction - de 22 % à 20,5 % - du taux d'imposition fédéral pour les citoyens de la «classe moyenne» sera d'un grand secours. Si la formation de Justin Trudeau devait être portée au pouvoir, les Canadiens dont le revenu annuel imposable se situe entre 44 700 $ et 89 411 $ devraient épargner jusqu'à 670 $ (ou 1340 $ par ménage) chaque année.

des projets locaux à soutenir

Les libéraux ont également annoncé un plan d'investissements en infrastructures totalisant près de 125 milliards sur dix ans.

Si «l'heure n'est pas encore aux chiffres», Pierre Breton espère que la circonscription de Shefford pourra bénéficier de subventions.

«On est à une période où les taux d'intérêt sont historiquement bas et dans notre circonscription, il y a des besoins en infrastructures. [...] Il faut créer des emplois et pas seulement pour quelques mois, il faut le faire de façon continue.»

Parmi les projets qui vaudraient la peine selon lui d'être soutenus, il a évoqué le fameux centre aquatique de Granby, ainsi que des étangs pour l'assainissement des eaux usées à Roxton Pond. Des projets de centres communautaires pourraient notamment être appuyés à Shefford et à Saint-Alphonse-de-Granby.

M. Breton, qui occupe toujours ses fonctions de conseiller à Granby, compte travailler en étroite collaboration avec les élus municipaux s'il est élu.

«J'entends être une personne qui va travailler pour ramener le maximum d'argent d'Ottawa. Les maires (de la circonscription) n'ont pas eu ça au cours des dernières années. [...] Est-ce que je suis plus sensible (aux enjeux municipaux) que les autres? Peut-être. Mais selon moi, ce sont tous des projets qui sont très importants.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer