Feu vert aux accès du Tim Hortons rue Denison Est

Un Tim Hortons sera construit cet automne sur... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un Tim Hortons sera construit cet automne sur ce site. Et la Ville a accepté qu'une entrée et une sortie soient aménagées à partir de la rue Denison Est. Il sera aussi possible d'accéder au commerce par la rue de l'Iris.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La nouvelle succursale Tim Hortons qui sera construite à l'angle des rues de l'Iris et Denison Est, à Granby, pourra finalement avoir une entrée et une sortie sur la rue Denison Est. Une demande qui avait initialement été rejetée par le conseil municipal. Et à laquelle deux conseillers municipaux continuent à s'opposer.

«Le dossier a été retravaillé de façon importante par le promoteur, M. Dion (Gaétan). Il y a eu des recherches, des rencontres, d'autres types d'aménagement étudiés. On ne se le cachera pas, c'est un coin névralgique où on ne voulait pas avoir de problème. On a pris plus de minutie que moins», a assuré hier le maire Pascal Bonin.

Résultat: le nouveau dossier présenté par Gaétan Dion a reçu en début de semaine l'aval de la majorité des élus. Bref, le feu vert de la Ville. Seuls deux conseillers, Jocelyn Dupuis et Robert Riel, s'y sont opposés. «Ça fait des années qu'on voit la fluidité de la circulation diminuer dans ce secteur-là qui grossit», a fait valoir M. Dupuis. À ses yeux, l'entrée sera mal située et la circulation est trop rapide à cet endroit.

En juin dernier, les élus avaient plutôt accepté que l'entrée du commerce soit aménagée rue de l'Iris, tandis que seule une sortie avec obligation de tourner à droite était permise rue Denison Est.

Pas d'impact

Une situation toutefois inacceptable pour Tim Hortons, a dit hier Gaétan Dion. «S'il ne pouvait pas y avoir une entrée rue Denison Est, ils ne s'installaient pas là», a assuré celui qui dit travailler sur ce projet depuis plus d'un an.

Les livraisons posaient particulièrement problème, affirme M. Dion, avec le premier scénario privilégié par la Ville. «Il aurait fallu que les vans restent sur Denison, débarquent la marchandise pour aller porter ça à l'intérieur du restaurant. C'était vraiment impensable», dit-il.

De nouveaux plans ont ainsi été élaborés, notamment afin qu'un plus grand nombre de véhicules (17 au lieu de 8) puissent patienter en file pour le service au volant. Il sera aussi possible d'accéder au commerce par la rue de l'Iris. «Les rapports d'experts, autant internes qu'externes, nous disent que c'est correct. Les craintes de M. Dupuis sont légitimes. Il peut penser ça. Mais les experts sont d'avis que cela n'aura pas d'impact sur la circulation de la rue Denison Est», relève Pascal Bonin.

Le conseiller municipal Serges Ruel s'est dit convaincu par les efforts qui ont été apportés à ce dossier. «L'équipe technique a travaillé très fort», a-t-il dit durant la séance du conseil.

Ouverture en décembre

L'approbation de la Ville étant obtenue, le projet, qui engendre un investissement de 1,3 million$, ne tardera pas à démarrer, a affirmé hier Gaétan Dion. Celui-ci sera propriétaire du terrain et de la bâtisse, tandis que la succursale sera sous la responsabilité du franchisé Claude Dionne, qui opère déjà les autres Tim Hortons de Granby.

La demande de permis de construction sera déposée à la Ville d'ici quelques jours. Il est prévu, selon M. Dion, que la construction démarre dans deux ou trois semaines. L'ouverture serait envisagée le 11 décembre.

«Ça manquait dans le secteur, je pense que ça va être très apprécié», estime l'homme d'affaires qui est notamment l'un des deux promoteurs, avec Gilles Larochelle, du projet commercial du 800, rue Principale (l'ancien Cabaret), actuellement en construction.

Une résidante du secteur a cependant partagé, lors d'une séance du conseil municipal, en juin dernier, sa crainte de voir la tranquillité du quartier résidentiel voisin du Tim Hortons troublée par l'augmentation de la circulation que le commerce ne manquera pas de générer.

«Les experts sont d'avis que cela n'aura pas d'impact sur la circulation de la rue Denison Est», dit le maire Pascal Bonin. - photo alain dion

«Ça fait des années qu'on voit la fluidité de la circulation diminuer dans ce secteur-là, qui grossit», estime le conseiller municipal Jocelyn Dupuis. - photo archives la voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer