Un air d'été rue Principale

Profitant d'une météo digne du mois de juillet,... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Profitant d'une météo digne du mois de juillet, 900 personnes en maillot ont dévalé la rue Principale comme jamais.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Entre 2000 et 3000 personnes ont déambulé dans la rue Principale à l'occasion de la venue de la Grande Glisse, à Granby, samedi. Une ambiance de fête digne des plus beaux jours d'été régnait sur la place où était installée une immense structure gonflable, fabriquée à Victoriaville.

Tous les billets ont été vendus en prévente. Les derniers des 900 bracelets en circulation ont trouvé preneur vendredi.

Si la pente n'était pas très prononcée et que certains devaient donner quelques coups de pied pour finir de descendre, les gens semblaient néanmoins heureux de l'initiative de Vie culturelle et communautaire (VCC) de Granby.

«C'est très bien, c'est bien organisé! Les enfants ont du plaisir», a lancé Josée, à la sortie du bassin en bas de la pente.

«C'est le fun, mais il n'y a pas assez de pente», a commenté pour sa part Martin. «C'est sûr qu'elle aurait pu être plus prononcée», a renchéri Michel. Chargé de projets pour VCC, Jean-Olivier Grégoire Fillion ne voit pas cependant comment on aurait pu corriger l'angle de la glissade pour l'événement.

Conçue comme une activité familiale, le populaire rendez-vous «rentre dans l'idée de l'animation du centre-ville, avec les pianos publics et le chapiteau miné», confie M. Grégoire Fillion. L'activité mettait d'ailleurs fin à l'animation du centre-ville.

À 5 h samedi matin, il n'y avait rien d'autre que la circulation régulière rue Principale. Les premières glissades ont eu lieu peu après 10 h.

«Le plus gros défi a été l'installation en soi. Toute la gestion, ça va super bien», analyse avec enthousiasme l'organisateur.

Seul petit pépin: l'activité a décollé avec une quinzaine de minutes de retard puisque la très utile génératrice n'a pas été livrée à l'heure, retardant par le fait même toutes les opérations pour gonfler la structure et les jeux pour enfants.

 Malgré tout, les sourires étaient sur toutes les lèvres. Les passants comme les participants pouvaient aussi profiter de la présence d'une conteuse qui, sous un parapluie, racontait une histoire dans l'intimité. Un échassier était également sur place.

Un concours de costumes était organisé, mais il y avait davantage de maillots de bain que de déguisements dans la rue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer