Investissements dans les rues de Granby : des travaux reportés

Certains travaux de réhabilitation structurale de chaussée prévus... (photo Alain Dion)

Agrandir

Certains travaux de réhabilitation structurale de chaussée prévus dans le secteur Canton, comme dans la rue de Trois-Rivières, ne pourront finalement être réalisés cette année.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Changement de programme: les travaux prévus dans les rues de Trois-Rivières et de Tracy dans le secteur Canton à Granby ne seront pas réalisés cette année, comme prévu. Une problématique de drainage dans ces rues a incité le conseil municipal à retirer ces chantiers de la liste, a expliqué le maire, Pascal Bonin.

«C'est plate pour les citoyens, mais ce n'est que partie remise», fait-il valoir.

Des segments de ces deux rues devaient faire l'objet de travaux de réhabilitation structurale de chaussée, tel qu'annoncé en mai dernier. Mais selon Pascal Bonin, il ne serait pas avisé de réaliser ce type de travaux si le drainage n'est pas adéquat. «Une étude hydraulique va être nécessaire pour avoir une vision d'ensemble», souligne-t-il.

Les services techniques de la Ville devront ainsi se pencher sur le dossier. «L'impact d'une intervention peut se répercuter ailleurs. Compte tenu de la nature des travaux, on a préféré les retirer, le temps qu'on analyse plus en détail la problématique de drainage non pas juste sur ces rues-là, mais dans un cadre un peu plus large pour s'assurer qu'on fait les bons travaux», a de son côté expliqué le directeur du service, Gabriel Bruneau.

Selon ce dernier, les résultats de l'analyse seront soumis au cours de l'automne au conseil municipal, qui aura à décider des travaux de 2016 dans le cadre de la préparation du prochain budget.

Autres travaux

Autre retrait à l'agenda de 2015: la réhabilitation structurale de la chaussée rue Saint-André Ouest, entre les rues Saint-Antoine et Saint-Hubert.

Ces travaux étaient prévus en option, selon les montants soumissionnés.

«La nécessité d'intervenir en profondeur sur ce tronçon de rue n'est pas recommandée afin d'éviter de fragiliser les infrastructures sous-jacentes, dont la conduite d'eau potable en fonte grise datant de 1951», peut-on lire dans le sommaire décisionnel remis aux élus. Là aussi, un travail d'analyse devra être effectué, souligne Gabriel Bruneau.

Le conseil municipal a cependant récemment convenu d'aller de l'avant avec une reconstruction partielle de certains tronçons des rues de Bernières et de Vimont. «On va enlever le pavage et jouer dans la fondation, mais de façon moins importante que si on refaisait la chaussée complètement», précise le directeur des services techniques.

Un appel d'offres est en cours. Le contrat devrait être accordé prochainement, de sorte que les travaux pourront être réalisés au cours de l'automne, précise M. Bruneau.

Également annoncés en mai dernier, les travaux de rapiéçage mécanisé, cette opération qui consiste à appliquer une mince couche d'asphalte pour sceller la chaussée et ralentir la formation de nids-de-poule, suivent leur cours. Au cours des derniers jours, le boulevard Boivin a fait peau neuve. Au total, la valeur des travaux annoncés en 2015 dans les rues de la ville devait atteindre 2,7 millions$. Mais cette somme sera vraisemblablement réduite, à la lumière des décisions prises récemment par les élus.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer