Nevsky maître chez lui!

Plus de 15 000 spectateurs ont assisté au spectacle d'Alex... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Plus de 15 000 spectateurs ont assisté au spectacle d'Alex Nevsky, samedi soir, au parc Daniel-Johnson.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Alex Nevsky sera monté sur scène à quatre reprises dans le cadre du 47e Festival international de la chanson de Granby. Mais samedi soir, il était la vedette incontestée du spectacle de clôture. Et sa ville natale lui a réservé l'accueil qu'il méritait.

Plus de 15 000 spectateurs ont assisté à sa prestation, qui marquait le point culminant de l'événement Granby en fête.

Très décontracté, Nevsky s'est longuement entretenu avec la foule, multipliant les clins d'oeil à la ville qui l'a vu grandir. «C'est le dernier gros festival qu'on fait de l'été. C'est assez spécial et symbolique de finir ici. Merci beaucoup», a lancé l'interprète masculin de l'année au dernier Gala de l'ADISQ.

Et les spectateurs lui ont renvoyé l'ascenseur sans hésiter, répondant aux demandes du chanteur au doigt et à l'oeil. Fort attendus, les succès populaires On leur a fait croire, Les Coloriés et Fanny ont suscité les plus fortes réactions. Les habitués auront également reconnu quelques nouveautés.

Nevsky et son groupe y sont allés de quelques beaux moments de folie, et le spectacle a parfois pris des allures de melting-pot culturel. Danse lascive sous hypnose, improbable reprise d'un succès de Céline Dion (J'irai où tu y iras, servi dans une version plus rock), duel de solos (sur des airs d'Aerosmith); la foule aura tout vu... et tout entendu.

Fier porte-parole du FICG cette année, Nevsky a également accueilli sur scène la grande gagnante de la 47e édition, Caroline Savoie. La jeune femme d'origine acadienne n'aura eu besoin que d'une trop courte chanson, Y'en aura, afin de charmer l'auditoire.

Une foule hétéroclite

Il serait toutefois faux de croire que l'imposante foule n'était constituée que d'irréductibles admirateurs d'Alex Nevsky. Plusieurs spectateurs questionnés par La Voix de l'Est ont avoué ne pas connaître beaucoup l'artiste.

 Certains fidèles, en revanche, n'allaient toutefois pas rater le rendez-vous. Venue de Saint-Jérôme pour une activité en famille, Sylvie-Hélène Rousseau a saisi l'occasion d'entendre un artiste qu'elle affectionne particulièrement. «Sa musique est positive, enthousiaste, explique-t-elle. Ça accroche.»

La Granbyenne Sylvie Lemieux est également fan de la prose à la sauce pop de Nevsky. «Ses beats sont entraînants. Et il a des textes qui ont du sens. J'aime encourager les artistes qui viennent d'ici.»

La soirée s'est achevée avec un feu d'artifice très coloré, accompagné d'une trame sonore 100% québécoise. Une finale dans les tons, après une prestation hyper dynamique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer