Bromont: incendie majeur rue de Louis-Hébert

Les deux résidantes du 130, rue de Louis-Hébert,... (photo Alain Dion)

Agrandir

Les deux résidantes du 130, rue de Louis-Hébert, à Bromont étaient heureusement absentes lorsqu'un incendie a ravagé leur maison, samedi après-midi. Deux chiens ont pu être sauvés in extremispar les pompiers.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Bromont) Une maison de la rue de Louis-Hébert, à Bromont, a été la proie d'un violent incendie, samedi midi. Fort heureusement, les deux résidantes étaient absentes au moment du sinistre, qui s'est déclaré vers 12h30. Les pompiers sont parvenus à sauver les deux chiens de la maisonnée avant que les flammes n'atteignent leur apogée.

Une partie de la structure de la maison tenait toujours au terme de l'intervention. Mais selon le directeur intérimaire du service de sécurité incendie de Bromont, Normand Désautels, il pourrait s'agir d'une «perte totale». L'ensemble des biens à l'intérieur de la résidence a été détruit.

«L'enquête n'est pas terminée, mais les indices portent à croire qu'il s'agit d'un incendie de cause électrique», a expliqué M. Désautels, précisant que les flammes auraient pris naissance dans le haut de la maison. «Quand on est arrivés, le toit avait commencé à s'écrouler», ajoute-t-il.

Travai d'équipe

L'ensemble de la brigade du service de Bromont/Brigham/Saint-Alphonse et Granby a été mobilisé lors de l'intervention. Un appel d'entraide lancé aux pompiers de Shefford, de Lac-Brome et de Cowansville aura finalement permis de rassembler une soixantaine de sapeurs.

L'incendie est survenu dans un secteur boisé où des puits artésiens constituent les seuls accès en eau. Une demi-douzaine de camions - dont plusieurs servant au transport d'eau - ont donc été requis. Le risque de propagation vers les bois avoisinants était toutefois nul, assure Normand Désautels.

À vendre

La demeure située au 130, rue de Louis-Hébert, était à vendre, ont fait savoir des voisins, qui ont préféré garder l'anonymat. La courtière chargée du dossier s'est d'ailleurs présentée sur place au moment de l'incendie.

Sur le site de l'agence immobilière Via Capitale, on apprend que la maison bâtie en 2008 était disponible au prix de 548 400$.

Chassées de leur maison par les flammes, les résidantes, une mère et sa fille, bénéficieront du soutien de la Croix-Rouge au cours des prochains jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer